AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Ven 27 Juin - 14:21

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


L'eau tiède eut tout de même un effet rafraîchissant. Ses petites chaussures à la main menaçaient de tomber dès l'instant où la jeune fille cesserait d'y penser, et se retrouveraient abandonnées sur le rivage, tel deux petits coquillages rejetés par la mer. Tiens, c'était arrivé. La joyeuse Yaya s'était mise à sautiller sur le sable mouillé en agitant les bras en rythmes, et en oublia qu'elle tenait ce qui lui permettait de se chausser. La vague se retira à ce moment-là, aussi le bruit de la chute fut étouffé par le sable dans lequel les petits bouts de cuir s'enfoncèrent, sans que la jeune fille ne s'en rende compte.
En même temps, l'eau sur ses petits pieds nus était si agréable. C'était la fin d'après-midi, après les cours, aussi s'était-elle vue ravie d'avoir toujours un temps aussi agréable. Elle avait déjà repéré la plage, plus tôt, mais comme il s'était mis à pleuvoir, elle avait bien du se résigner. Mais aujourd'hui, tout était parfait. Le temps était chaud sans être trop sec, et l'eau était à une température idéale. Elle regretta que mama ne soit pas là, avec elle pour se promener ainsi, et peut-être même se baigner... Mais Yaya secoua bien vite la tête. Elle devait arrêter de se reposer sur mama, elle avait droit à son repos mérité, maintenant, il ne fallait pas l'y déranger. Elle était certaine que même au paradis, elle l'entendrait, si sa fille venait à l'appeler, et elle en serait dérangé. La collégienne décida de la laisser avec ses nouveaux amis anges, là-haut.
Tout de même, c'était bien dommage qu'elle soit toute seule. Elle venait à peine d'arriver, alors elle n'avait pas eu le temps de rencontrer beaucoup de monde. En plus, tous les gens qu'elle avait vu étaient tous gris et pas contents, et refusaient de parler. Que c'était triste de vivre ainsi. Peut-être qu'elle devrait les libérer vers leur monde parfait, eux aussi ? Mais elle n'avait pas de tronçonneuse sous la main... En tout cas, elle aurait bien aimé un ami, ici, pour aller se baigner avec. Se baigner tout seul n'était pas très excitant. Bien ! C'était décidé, à partir de maintenant, elle allait rechercher un super méga top trop copain de la mort qui tue et rester avec touuuuuuuute la journée !
Elle baissa les yeux sur l'eau transparente lui passant sur les chevilles. … D'un autre côté, elle n'avait pas vraiment envie de quitter la plage, pour l'instant... Bon, elle chercherait demain. La petite fille se remit à marcher, légèrement pensive : en regardant ses pieds, elle avait eu la sensation qu'il lui manquait quelque chose. Mais quoi ? Oh là là, elle ne voyait vraiment pas, ce qu'elle pouvait être tête en l'air ! Enfin, si elle ne s'en rappelait pas, ce n'était certainement pas si important que ça, non ? Elle se remit alors à sautiller joyeusement, soulevant de l'eau à chaque retombée, ayant rapidement fait de mouiller sa jupe, mais elle n'en avait que faire. Elle n'était pas souvent allée à la plage, quelques rares souvenirs de sa petite enfance lui parvenaient, mais ça s'arrêtait là, et elle avait bien l'intention de rattraper tout ça !
Tiens ? Yaya plissa les yeux et mis sa main en visière sur ses sourcils, comme il était difficile de voir au loin, le soleil étant dans cette direction. Mais oui, il lui semblait bien voir une silhouette, là-bas. Certainement quelqu'un d'assis, vu la forme qui se devinait. Son éternel sourire s'élargit et elle ne put retenir un petit rire excité.

« Uruu ! Peut-être qu'il voudra bien être mon ami ! »

Ses pas s'accélérèrent, et elle se retrouva à trottiner dans la direction de l'inconnu qui se précisait petit à petit. Il s'agissait bien de quelqu'un assis, un peu plus loin du bord de l'eau pour ne pas être mouillé, certainement. Une fille aux longs cheveux blonds. Qu'ils avaient l'air jolis ! Elle n'avait pas l'air très vieille non plus, alors Yaya se conforta dans l'idée qu'elle avait de la chance. L'inconnue était visiblement en train de lire, et la petite fille ralentit en se retrouvant à une distance convenable. L'autre leva les yeux un peu plus tard. Qu'elle était mignonne ! Presque aussi mignonne que Yaya ! Quel âge pouvait-elle avoir ?
Yaya la gratifia d'un énorme sourire en passant sa maint droite derrière sa tête, agitant la gauche dans le vide, en bonne fille hyperactive.

« Coucou ! Je m'appelle Yaya, j'ai 14 ans ! »

S'en suivit un vif et joyeux salut de la main qui indiquait plus un âge à un seul chiffre.

« Tu veux bien qu'on soit amies ? »

La fillette croisa ses bras dans son dos, son pied gauche dessinant des spirales dans le sol, fixant son interlocutrice de ses grands yeux pétillants, accompagnée de son éternel sourire innocent. Qu'allait-elle faire si cette fille refusait ? Bonne question. Elle n'envisageait même pas cette possibilité. Ça pourrait lui faire très mal. Mais Yaya ne savait pas réfléchir avant de parler. Ni assumer les conséquences.



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Ven 27 Juin - 16:26



La cloche avait enfin sonné la fin des cours. Ce n'était pas plus mal : à travers les fenêtres des salles de classe, on voyait dans le ciel, le soleil qui déclinait légèrement derrière des nuages aux couleurs chaudes. Ce tableau paradisiaque en absorbait plus d'un. Celui au fond rêvassait en s'imaginant déjà traîner en ville, bercé par le vent tiède de cette fin d'après-midi et à cette image idyllique, il s'endormait sur ses notes, caché par les têtes de ses camarades. Celle-ci, vers la porte, le regard portait vers la fenêtre, se voyait dans sa chambre, sur le rebord de sa fenêtre, à admirer le paysage en téléphonant à une amie. Elle pensait déjà aux potins et aux ragots qu'elle allait lui rapporter au sujet de l'école. Et puis, il y avait Neoko. Là où tout le monde avait décidé de mettre en pause son cerveau et d'oublier un instant l'endroit où ils se trouvaient, la jeune fille s'obstinait à rester les pieds sur terre. Certes, elle avait à moitié levé le drapeau blanc en se perdant dans le fil du discours du professeur de mathématiques, mais elle était peut-être encore une des rares à essayer de comprendre le charabia de chiffres et de formules inscrits à la craie blanche sur le tableau. Avec Neoko, vous aviez des heures pour écouter, comme maintenant et des heures pour faire autre chose, comme celle qui venait de commencer : le tintement strident de la cloche résonna et ramena tout le monde à sa triste et banale vie. Dans une cacophonie de raclement de chaises sur le sol, de bruissement de feuilles rangées à la va-vite et d'éclat de voix d'étudiants, la blonde s'était levée, avait rassemblé ses affaires et s'était empressée de sortir, traduisant ainsi le début de qu'elle plaisait à nommer « la vie », soit le moment où elle profitait de son temps libre pour découvrir ou simplement apprécier un moment de détente. Grâce à des enjambées rapides, ponctuées de bousculades où elle offrait de maigres sourires d'excuses, l'adolescente de petite taille gagna enfin sa chambre où elle laissa tomber sur son lit, ses affaires de cours. Elle prit ensuite son sac à bandoulière qu'elle retourna au-dessus de sa couette, vidant d'une traite son contenu avant de le remettre à l'endroit. Il y eu un petit instant où elle ne fit rien, occupée à réfléchir, avant de la boule de poil blonde ne se mette à nouveau en mouvement : à défaut d'affaires pour étudier, le sac fut rempli entre autre par quelques sucreries et des livres de toutes sortes, allant du manga shoujo au roman, en passant par les recueils de poésie. Là-dessus, elle boucla le tout, enfila la bandoulière par-dessus son épaule et ressortit de la pièce sans prendre le temps de ranger les affaires laissées en désordre sur son lit.

Une fois de l'autre côté de la porte, Neoko expira un grand coup. Les couloirs pleins à craqués l'instant d'avant étaient à présent déserts, comme si les adolescents et adultes qui s'étaient pressés dedans avaient été subitement enlevés. Le calme et le silence régnaient désormais en maîtres. La petite albinos prit alors le temps de s'étirer avant de se mettre en marche, ses pas résonnant dans son sillage. Maintenant qu'elle avait fait le plein de lecture, il lui fallait trouver un endroit pour pouvoir lire à son aise, sans être dérangée. Elle avait pris la direction de la bibliothèque, presque par réflexe, quand une brise légère vint lui souffler dans la longue chevelure, attirant alors son attention sur une fenêtre entrouverte. Quoi de mieux que le grand air pour pouvoir dévorer un livre, au lieu de s'enfermer à l'intérieur, surtout quand le temps était clément à ce point : une température agréable, un vent calme mais joueur par moments et un ciel contenant à lui seul une palette de peinture. C'était une jolie vue. La jeune fille s'y attarda quelques minutes, comme l'avaient fait auparavant ses camarades de classe. Elle avait maintenant la liberté de se laisser tenter par l'extérieur, autant le faire. Elle remit simplement une mèche en place derrière son oreille et changea de direction, la sortie lui tendant les bras.

Pas à pas, l'adolescente aux cheveux blonds se retrouva dans la cour de l'établissement, à admirer les divers éléments qui s'y trouvaient. Elle inspira l'air frais qui lui chatouillait les narines et pendant un instant, l'albinos songea à rester ici et ne plus bouger tellement la sensation de bien-être atteignait presque son apogée. Toutefois, son sac belotait par le vent lui rappela qu'elle avait un tout autre but. Peut-être pour une prochaine fois. Elle ajusta sa bandoulière et commença à marcher. Ses petits yeux rouges passaient en revue le paysage qui se dessinait au fur et à mesure de sa progression, la laissant admirative de la vue qu'elle avait. Cependant, une fois sortie de l'enceinte de l'établissement, elle songea qu'elle n'avait aucune idée d'où se rendre. Neoko avait simplement répondu à une pulsion, assez rare mais la réflexion quant à l'endroit ou le cadre qu'elle voulait pour lire, elle l'avait laissée de côté. Tout en réfléchissant, elle laissait ses pas la guider vers son destin – oui, j'avoue, ça fait un peu phrase de héros à la Seigneur des Anneaux – pour finalement, arriver à la plage. Il lui avait fallu un moment avant de réaliser qu'elle marchait sur du sable et que le bruit qu'elle entendait en fond sonore, était bel et bien celui des vagues. Elle s'arrêta, tout penaude, son regard se portant sur l'horizon. Le soleil déclinait de plus en plus, offrant aux amoureux de l'art, un tableau magnifique. Cependant, la jeune fille s'arracha bien vite à cette contemplation, s'installant par-terre. Elle ouvrit son sac, sortit un livre et commença à lire. En réalité, elle se plongeait surtout dans un autre univers, comme elle avait eu l'habitude de le faire pendant des années, jusqu'à ce que cela devienne une habitude. C'était ironique : elle avait le monde tant rêvé juste sous son nez, mais elle préférait tout de même s'enfermer entre les phrases et autres tournures syntaxiques pour mieux l'apprécier. Et ce, jusqu'à ce qu'elle ait un sentiment désagréable qui la fit sortir de son petit monde à elle. Neoko releva la tête et son regard rubis se posa sur une personne qui se trouvait à peine à quelques mètres d'elle et qui l'observait. Après une analyse rapide, c'était une jeune fille, pieds nus et dans l'eau. Celle-ci s'agita aussitôt et s'empressa de la saluer, aussi bien en lui adressant un signe de la main enfantin qu'en se présentant.

Coucou ! Je m'appelle Yaya, j'ai 14 ans ! Tu veux bien qu'on soit amies ?

La petite albinos la regardait avec des yeux tout ronds. Fallait ralentir un peu la cadence, là. Déjà, elle prit le temps de longuement dévisager l'adolescente en silence, l'observant un peu plus attentivement. Elle était petite – enfin, elle devait faire à peu près sa taille – avec des cheveux noirs ébènes attachés dans deux couettes qui lui accentuaient son côté enfantin. Et elle avait des yeux rouges. Comme elle. À la limite, en s'arrêtant juste sur l'apparence physique, tout le monde aurait, avec la première impression, dit « non », clair et net. Mais le détail des yeux jouait beaucoup. Elle continua de la fixer avant de secouer la tête, lui adressant son sourire d'excuse : petit, discret mais adorable. Celui à qui tu pardonnes tout, quoi.

B-Bonjour … commença Neoko.

La blonde n'avait jamais été franchement douée pour la communication, fallait bien l'avouer. Elle était plus une oreille à qui on confiait tout qu'une pipelette. Enroulant son index dans une mèche de cheveux, elle chercha un instant quoi dire. À la limite, elle aurait pu se présenter, c'était la moindre des choses après l'accueil ultra « speed » de son interlocutrice. Mais il n'y avait qu'une chose que l'esprit de la jeune fille aux yeux rouges avait retenu.

Qu'on soit … amies ? répéta-t-elle alors, comme si elle avait mal compris.

Non pas que Neoko fonctionnait par mots-clef ou autre, mais elle avait du mal à assimiler, ça, l'amitié, surtout pour quelqu'un comme elle. Limite, elle lui aurait demandé ce que c'était, ça aurait été la même chose.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Ven 27 Juin - 17:27

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


Oh oui, qu'elle était mignonne cette fille ! Pas le même genre de mignon que Yaya. Elle, elle était mignonne par ce qu'elle était toujours contente et là pour aider, et souriait tout le temps, donc elle devenait attachante. Son interlocutrice, elle, elle était juste mignonne. Ses cheveux ressemblaient à ses nuages et ses yeux étaient tout ronds, c'était si chou, et puis ses vêtements aussi ils étaient mignons, en fait, on avait envie de lui faire un câlin rien qu'en la voyant. Et lorsqu'elle souriait timidement, là, il fallait se faire violence pour ne pas la câliner jusqu'à ce que mort s'en suive. En plus, elle était toute petite, pas tellement plus grande que Yaya, ce qui la conforta dans l'idée qu'elle voulait être amie avec elle. Des fois, ça fait un peu peur d'être entouré que de grands, on se sent un peu seul.
La blonde lui répondit, et même sa voix était toute mignonne. Toute douce, comme si elle n'osait pas parler, le parfait opposé de celle de Yaya.

« B-Bonjour... »

La petite fille pieds nus élargit son sourire et hocha vivement la tête à trois reprises en réponse. Bon, c'était un début, elle n'avait pas refusé la conversation ! Ça devait être la première, tout le monde est si triste, ici. Par contre, elle n'avait pas l'air à l'aise pour parler, non ? Elle mettait beaucoup de temps à répondre, pour dire peu. Peut-être qu'elle n'avait pas l'habitude qu'on lui parle ? Si Yaya était la seule à ne pas être aussi triste, c'était bien possible. C'était bien triste... Raison de plus pour être amies ! Il ne faut pas rester triste toute seule ! Répond oui, s'il te plaît...

« Qu'on soit... amies ? »
« Uhum ! »

Yaya hocha à nouveau du chef. L'autre semblait déstabilisée. Oui, visiblement, tout le monde était triste ici. Il faut sourire, enfin ! Elle se rapprocha un peu, mais resta debout, et pencha la tête de côté, comme un petit animal curieux.

« Comment tu t'appelles ? »

« L'autre » c'était pas pratique, et pas gentil, comme appellation. Elle ramena ses mains devant sa poitrine et les joignit, entrelaçant ses doigts fins, avec un air adorable, que l'on aurait pu comparer à une expression gênée, ou plutôt timide, avec un sourire si chou.

« Je suis pas méchante, je te jure. J'aimerais beaucoup qu'on soit amie. Et tu serais ma première ici, alors tu serais la meilleur meilleur meilleur ! »

Elle entortilla ses doigts un instant, puis baissa les yeux sur ce que la fille tenait : un livre. Ah oui, elle lisait lorsque Yaya était arrivée. La jeune fille fut soudain prise d'un doute. Même si elle souriait toujours, ses sourcils se froncèrent imperceptiblement. Finalement, son regard mua en une expression désolée et hésitante, les yeux grands ouverts. Mais elle souriait toujours. Encore et toujours.

« Euh... Je te dérange pas, au moins, hein ? »

La dernière chose qu'elle voudrait serait se faire détester au premier instant. Pourtant, elle semblait douée pour ça, la personne qu'elle aimait le plus au monde l'ayant rejeté dès le début de son existence.



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Ven 27 Juin - 19:20



La dénommée Yaya hocha vivement la tête à ses réponses, même à sa question. C'était étrange. Le plus étrange restait sans doute le fait qu'elle soit toujours en train de sourire comme si sa mâchoire était bloquée et qu'elle ne pouvait pas changer d'expression. Décrite comme ça, elle faisait un peu héroïne effrayante de film d'horreur, alors que bon, fallait avouer qu'elle était pas spécialement dans le registre-là. Neoko l'aurait plutôt placée dans un conte, tellement elle pétillait de joie. Et puis, la jeune fille aux cheveux ébènes était plutôt amusante à agir comme une enfant, c'était mignon à voir. Elle se rapprocha après avoir à nouveau acquiescer et se pencha vers la blonde, réitérant sa précédente question :

Comment tu t'appelles ?

Neoko se mit à mâchouiller l'intérieur de sa joue tout en cornant au même moment une page du livre ouvert sur ses jambes. C'était pas vraiment une question compliquée en soit, c'était même très facile de répondre. Mais la jeune fille prit quand même un instant de réflexion. L'autre adolescente insista alors, pas visiblement être à lâcher prise.

Je suis pas méchante, je te jure. J'aimerais beaucoup qu'on soit amie. Et tu serais ma première ici, alors tu serais la meilleur meilleur meilleur !

L'impression d'avoir une enfant en face d'elle se confirmait au fur et à mesure que la jeune fille lui parlait. Cependant, ce n'était pas désagréable d'écouter ce moulin à parole muni de couettes. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas prêté attention à ce qu'on lui disait, du moins, en dehors des cours. Genre, dans une vraie conversation. Pas un simple monologue sur le théorème de Pythagore par exemple. Et puis, Yaya lui semblait vraiment honnête dans ses paroles. Après, la vérité sortait toujours de la bouche des enfants, hein. C'est peut-être parce que cette attitude enfantine lui rappelait quelqu'un. Neoko se perdit un instant dans ses pensées, les yeux rivés sur l'adolescente en face d'elle, le regard vide. Oui, quelqu'un qui avait disparu il y a bien longtemps à présent. La voix pleine de vie de son interlocutrice la ramena à la vraie vie.

Euh … Je te dérange pas, au moins, hein ? 
Huh ?

Ses yeux rubis encore embrumés par les fantômes du passé, mi-clos, rivés sur elle, se baissèrent vers le livre dont elle venait de complètement corner le coin d'une page. Il lui fallut un moment avant de comprendre parfaitement ce que Yaya lui avait demandé. Comme si elle venait de recevoir une décharge électrique qui l'avait réveillée. Elle releva la tête vers la jeune fille aux cheveux noirs et secoua alors vivement la tête.

N-Non, du tout, du tout ! s'empressa-t-elle d'assurer.

Neoko referma alors le livre et releva la tête vers son interlocutrice. C'était tout de même étrange d'avoir un caractère aussi enfantin. Est-ce pour ça qu'elle souriait tout le temps ? Est-ce un sourire sincère ? Ou comme les siens, était-ce simplement pour dire « voilà, je souris, je suis normale, laisse-moi » ? Enfin, en l'occurrence, la petite adolescente pétillant de joie et de bonne humeur n'avait pas spécialement envie d'être seule. La blonde inclina légèrement la tête sur le côté. Peut-être qu'elle souffrait d'un syndrome quelconque ? Elle avait déjà lu ça quelque part. Après, sur cette île, il y avait des cas extrêmes parfois, hein. Elle redressa sa tête et lui rendit finalement un maigre sourire, plus forcé qu'honnête.

T-Tu ne me déranges pas … Je m'appelle Neoko, se présenta alors l'albinos. E-Enchantée de faire ta connaissance.

Ça remontait à tellement longtemps la dernière fois qu'elle avait dû se présenter ainsi. Peut-être même trop pour qu'elle s'en souvienne distinctement. Elle avait perdu l'habitude de le faire, si ce n'est l'habitude de prendre la parole d'elle-même. Elle prit son sac, l'ouvrit et rangea son livre à l'intérieur, sentant qu'elle n'allait pas pouvoir continuer sa lecture avant un petit moment avec le phénomène qu'elle avait en face d'elle. Enfin, ça lui faisait tout de même plaisir que quelqu'un lui adresse la parole sans la traiter de monstre, c'était franchement … rafraîchissant. Elle se mit alors à jouer avec une de ses mèches de cheveux, cherchant un instant ses mots, le regard tourné vers l'horizon.

Tu … Tu veux qu'on soit … a-amies ? redemanda-t-elle alors avant de tourner ses petits yeux rouges sur son interlocutrice.

Oui, ça fait un peu penser aux disques rayés de l'ancien temps. Mais Neoko avait vraiment du mal à assimiler le fait qu'on puisse demander à une parfaite inconnue, juste après qu'on se soit présenté, un lien aussi affectif. Elle avait déjà du mal à comprendre en quoi ça constituait d'être ami, après tout, ses anciennes tentatives de se lier d'amitié avec quelqu'un étaient assez réduites et datées un peu trop. C'était quoi un ami concrètement d'ailleurs ?


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Sam 28 Juin - 19:10

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


Yaya la fixait avec de grands yeux concernés, et n'était pas prête à détourner le regard. En réagissant normalement, on aurait plutôt tendance à justement détourner les yeux, et reculer, pour laisser de l'espace à la personne dérangée, en attendant que  cette dernière n'autorise ouvertement ou non la présence étrangère. Mais Yaya, elle, s'accrochait des yeux à cette fille, tant elle ne voulait pas, n'envisageait pas de se faire renvoyer balader. Il n'en était pas question ! Elle voulait être son amie, elle !
Au moins, le regard de son interlocutrice la rassura : il n'était ni empreint d'énervement ni d'ennui, ni d'aucune autre émotion négative, à priori, donc au moins ne semblait-elle pas la détester pour le moment. Elle avait l'air gentille de toute façon. Elle ne pouvait pas la détester déjà, non ?

« N-non, du tout, du tout ! »

La petite fille encore debout ne put retenir un léger soupire, rassurée à ces mots. A tout le temps sourire, Yaya paraissait sûre d'elle jusqu'à la mort, mais en réalité, elle doutait beaucoup sur ce qu'il fallait faire, ce que les autres pouvaient penser, et surtout comment éviter d'être rejetée. Elle l'avait fait toute sa vie. Mais ça n'avait pas toujours été concluent... Et de toute façon, au final, quoi qu'elle fasse, son côté honnête et hyperactif prenait toujours des dimensions énormes, alors il fallait que les gens fassent avec. En soi, c'était plutôt attachant, mais au fond, Yaya avait peur que ça n'embête les autres. Heureusement que cette petite, si préoccupée par les autres, étaient tête en l'air au point de finir par tout oublier au bout d'un moment, car trop de préoccupations n'étaient jamais bonnes.
Pour elle, qui souriait sans cesse, tellement qu'ils en étaient naturels en toutes circonstances, il ne fut pas difficile de se rendre compte que sa possible futur amie se forçait un minimum à étirer les lèvres, mais, était-ce un mal ? Cela voulait dire qu'elle faisait des efforts pour Yaya, non ? C'était gentil, non ? Cette fille était gentille. Yaya voulait vraiment être son amie ! En plus, elle referma son livre pour montrer que ce n'était pas une source de distraction, et qu'elle acceptait de lui parler plutôt que de lire, donc qu'elle aimait bien sa présence. C'était à peu près ça, hein ?

« T-tu ne me déranges pas... Je m'appelle Neoko. E-enchantée de faire ta connaissance. »

Oh, Neoko, c'était mignon, ça ressemblait à Neko. Et c'était vrai qu'elle ressemblait à un petit chat. Un peu apeuré, le chat. Elle semblait si timide... Yaya faisait toujours preuve d'excès de zèle envers les gens timides, pour leur faire comprendre qu'ils n'avaient pas à hésiter à dire tout ce qu'ils voulaient, avec elle. En fait, les gens timides, c'étaient un peu l'inverse d'elle : ils avaient peur de déplaire, du coup ils n'osaient pas parler ; elle, elle a peur de déplaire, du coup elle faire tout et n'importe quoi pour aider et sympathiser. En gros, ils étaient totalement différents, pourtant, ils étaient pareils. A peu près. C'était ce qu'elle pensait en tout cas. Ce n'était pas un raisonnement si stupide, non ?
Neoko semblait vraiment hésitante, alors la jeune fille de constante bonne humeur s'assit doucement à côté d'elle dans le sable, enfonçant un petit peu ses orteils dans sol tout doux. Oh, avec le soleil qui tombait à l'horizon, c'était joli la vue. Enfin, elle avait déjà vu des paysages semblables, mais ils restaient aussi beaux à chaque fois.

« Tu... tu veux qu'on soit... a-amies ? »

Le sourire de Yaya s'élargit, elle pencha la tête en arrière en la tournant de nouveau vers la petite blonde, laissant échapper de petits « Hi hi hi ! » adorables. En fait, elle était gênée de se voir demander quelque chose du genre, c'est ça ? Donc, elle voudrait bien être amie, mais voulait être sûre qu'on ne se moquait pas d'elle, c'était ça ? C'était vrai que beaucoup de gens aimaient jouer avec les autres comme ça et, à vrai dire, Yaya s'en moquait, même si c'était juste prétendu, pour elle, c'était un ami, et elle aimait aider tout le monde, alors... Mais il fallait montrer à Neoko qu'elle ne se moquait pas d'elle !
La brune saisit alors la main droite de sa camarade entre les siennes pour la remonter jusque devant son visage, un air déterminé, rendu espiègle par son éternel sourire, au visage. Elle planta directement ses yeux dans le regard rouge de son amie -car pour elle, elle l'était déjà-.

« T'es gentille, Neoko-chan ! Pour moi, t'es déjà mon amie, mais je voudrais vraiment vraiment vraiment être la tienne ! Demande-moi quelque chose et je le ferai, si tu veux ! »

A la toute fin de sa phrase, son expression changea à nouveau, pour reprendre son air innocent et amusé qu'elle arborait au quotidien. Elle pencha la tête de côté en fermant ses yeux pétillants.

« Uruuu~ ! »



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Dim 29 Juin - 19:09



Yaya s'assit à ses côtés, toujours avec ce même sourire étincelant et joyeux scotché sur son visage et elle se tourna vers la jeune fille aux cheveux blonds, avec un air déterminé. C'était amusant comme l'excès de bonne humeur de l'adolescente nuancé quelque peu le sérieux qu'elle essayait de se donner. Elle saisit une des mains de Neoko, en l’occurrence la droite, pour avoir un air peut-être plus solennel, et plongea son regard dans les yeux de son interlocutrice. Le rouge dans le rouge.

T'es gentille, Neoko-chan ! Pour moi, t'es déjà mon amie, mais je voudrais vraiment vraiment vraiment être la tienne ! Demande-moi quelque chose et je le ferai, si tu veux ! fit-elle, avant d'avoir une petite mimique enfantine. Uruuu~ !

C'était adorable, c'était gentil, c'était honnête. La blonde la regarda avec son petit regard perdu. Demander quelque chose ? N'importe quoi ? Neoko détourna alors le regard et avec sa main libre, continua de jouer avec une mèche de cheveux qu'elle enroulait, bouclait et tirait entre ses doigts. Yaya était pleine de vie et semblait attendre impatiemment une réponse de sa part. Cependant, l'adolescente introvertie était en pleine réflexion. Si, éventuellement, il y avait bien quelque chose qu'elle voudrait demander à son interlocutrice. Elle releva son regard vers elle et mâchouilla un instant l'intérieur de sa joue avant de se lancer de sa petite voix timide :

V-Vraiment ? Je peux vraiment … demander quelque chose ?

Le visage toujours aussi souriant de Yaya incitait Neoko à continuer sur sa lancée. Celle-ci tourna son regard vers l'horizon, observant le coucher de soleil, comme pour se chercher du courage pour ce qu'elle allait demander. Après tout, c'était un peu idiot, non, ce qu'elle allait demander ? Et elle n'avait pas envie de passer pour une inculte ou autre … La blondinette se tourna vers sa voisine et prit une petite inspiration discrète avant de demander.

A-Alors … Tu voudrais bien … Me dire c'est q-q-quoi un ami ?

À peine son interrogation formulée, les joues de la jeune fille prirent une petite teinte rosée et elle détourna aussitôt le regard, gênée. Elle se sentait terriblement honteuse d'ignorer le fondement même des relations sociales entre les personnes dans une société aussi développée, aussi bien intellectuellement parlant qu'au nouveau du progrès industriel. Elle aurait pu vous citer, de A à Z, les livres qu'elle a lu depuis qu'elle a appris à le faire, mais alors pour nouer des liens, il n'y avait plus personne. En même temps, elle avait vécu tellement éloignée du reste du monde que c'était pourtant normal d'avoir des lacunes sur ce sujet. Mais Neoko se sentait terriblement confuse de ne pas le savoir. Elle se mit à jouer nerveusement avec sa mèche de cheveux en regardant la mer et le ciel qui s'amusaient l'un et l'autre à se confondre pour former un paysage ravissant. Est-ce que Yaya allait lui répondre ? Ou bien allait-elle, comme les autres, la considérait comme un monstre, et partir, loin, loin ? Elle était pourtant si gentille. Et puis, elle parlait beaucoup avec sa petite voix enfantine, c'était agréable à écouter. L'adolescente blonde finit par retirer tout doucement sa main de celle de la brune et lui adressa un sourire tremblant d'excuse. Gênée, avant même que son interlocutrice ne puisse lui répondre, elle débita alors une foule de mots à une allure qui trahissait l'état dans lequel elle se trouvait.

D-D-Désolée de d-d-demander quelque chose d'aussi i-i-diot ! J-J-Je ne voulais pas ! balbutia-t-elle.

Ses yeux rouges se baissèrent sur le sable, attendant le verdict de celle en face d'elle. Ses joues brûlaient de honte et elle avait envie de s'enterrer, là, maintenant, sur cette plage, histoire de souffrir un peu moins de la gêne qu'elle s'était montée à la tête.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Lun 30 Juin - 11:29

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


Oh là là, elle semblait de plus en plus gênée. Mais, Yaya semblait comprendre que ses efforts portaient leurs fruits. Si on était gêné, c'était que d'un côté, on appréciait le geste, non ? La jeune fille n'était pas du genre patiente, mais elle ne voudrait pas non plus, surtout pas, précipiter son amie dans ses décisions si elle avait besoin de temps, aussi attendit-elle sagement, la regardant déplacer maladroitement son regard carmin, la petite blonde n'étant apparemment pas sûre d'où le poser à présent, tandis qu'elle se mettait à jouer à nouveau avec ses cheveux. Yaya ne le faisait jamais, mais elle avait eu beaucoup d'amies qui disaient lisser leurs cheveux pour les déstresser.
Neoko avait l'air de réfléchir très sérieusement à ce qu'elle venait de lui dire. Au moins, ça voulait dire qu'elle songeait bien à accepter ! Elle devait vouloir quelque chose, oui, mais qui semblait la gêner... Mais c'était fait pour ça les amis ! Lorsque la blonde releva les yeux vers Yaya, cette dernière élargit son sourire pour lui donner confiance, elle n'allait pas refuser ou se moquer, ou quoi que ce soit. Et elle était vraiment curieuse, par rapport à ce qu'elle voulait à ce point.

« V-Vraiment ? Je peux vraiment... demander quelque chose ? A-alors... Tu voudrais bien... me dire c'est q-q-quoi un ami ? »

Neoko avait à nouveau détourné le regard en plein milieu de phrase, tant elle semblait honteuse. Yaya, elle, cligna des yeux deux fois, un instant. Elle ne s'attendait pas vraiment à ça, mais elle ne voyait pas non plus en quoi c'était si embêtant. C'était... plutôt mignon. Et puis, c'était bien triste de ne pas savoir ça ! Yaya n'était pas certaine de pouvoir bien expliquer correctement, ses dons pour se faire comprendre étant visiblement encore endormis quelque part.
Alors que la petite fille survoltée se creusait les méninges pour essayer de trouver les mots pour faire comprendre de manière concluante la signification de ce terme, elle sentit la petite main de sa camarade glisser hors de sa portée et ne peu retenir un petit « ah » surpris et légèrement inquiet. Est-ce qu'elle avait finalement changé d'avis ?

«  D-D-Désolée de d-d-demander quelque chose d'aussi i-i-diot ! J-J-Je ne voulais pas ! » 

Mais Yaya eu pour réaction de soupirer, rassurée. Un instant, elle avait eu peur que finalement, elle ne veuille plus être son amie. En même temps, ça devait être dur, lorsqu'on ne savait même pas ce que c'était, tout bien réfléchit... Au final, la petite fille se mit à rire, non pas pour se moquer, mais par ce qu'elle trouvait la situation tellement bizarre qu'elle en était comique. Elles n'étaient visiblement pas sur les mêmes longueur d'ondes.
Rapidement, Yaya se racla la gorge pour reprendre un semblant de sérieux. Elle leva les yeux au ciel en tapotant sa bouche de son index, pensive, cherchant cette fois plutôt des exemples, comme ça semblait plus explicite qu'une définition. Après un instant, elle brandit son même index en l'air, victorieuse. Puis, sans crier gare, elle écarta grand les bras pour sauter sur Neoko, et la bloquer dans un grand câlin.

« Un ami, ça te fait des câlins quand t'es pas bien, pour te remonter le moral ! Uruuu ! »

La jeune fille remua la tête tel un petit chaton pour la frotter contre celle de Neoko, se voulant réconfortante. Un peu plus et elle ronronnerait vraiment. Elle continua, sans la lâcher :

« Un ami, si t'as besoin de quelque chose, il te le donne ! Uruuu, et si t'as des problèmes, il t'aide ! Et aussi, avec un ami, tu te promène, tu parle avec lui touuuute la journée, à propos de rien, c'est pas important ! Oh, et, uruuu, tu vas à la plage avec, pour jouer dans l'eau à s'éclabousser ! Et puis, un ami, tu peux tout lui dire, il va pas se moquer de toi, alors faut pas avoir peur, hein ! »

Elle sourit de plus belle et eu un petit rire enfantin, en penchant la tête de côté, s'écartant assez pour laisser Neoko se tourner vers elle.

« En tout cas, pour moi, c'est ça un ami. Uruuu ! »



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Lun 30 Juin - 12:12



Le temps d'attente avant d'avoir une réaction de la part de Yaya fut long pour Neoko, même s'il n'avait peut-être duré que quelques secondes. Un bref instant durant lequel, l'adolescente aux cheveux ondulés blonds était tout bonnement morte de honte et n'osait pas affronter le regard de son interlocutrice. Elle continua avec sa mimique à jouer avec une mèche de sa chevelure, tout en attendant. Le rire de la jeune fille rompit alors ce supplice, pour le bonheur de Neoko. Mais lorsqu'elle entendit ce petit éclat de voix, elle prit d'abord peur, croyant qu'elle ne se moquait d'elle. Toutefois, il n'y avait rien de moqueur, de méchant, de mesquin. C'était un petit rire que l'on aurait pu qualifier d'amusé. La brune se racla la gorge très rapidement pour se calmer tandis que le regard écarlate de sa camarade se levait vers elle avec un air rassuré. Yaya était vraiment honnête lorsqu'elle lui avait dit qu'elle n'était pas méchante. Elle sembla réfléchir, l'espace d'un instant, très concernée par la demande qu'avait émis la jeune fille à la longue chevelure blonde, avant d'avoir visiblement une illumination. Neoko la regarda, inclinant la tête sur le côté, attendant d'entendre l'explication de la petite adolescente qui fit absolument tout sauf ce à quoi la blondinette s'était entendue : elle la câlina. À peine remise de ses émotions avec la honte mordante qu'elle avait eu, sa gêne revient et ses joues se colorèrent à nouveau. Mais son interlocutrice avait plus d'un tour dans son sac pour répondre à sa demande.

Un ami, ça te fait des câlins quand t'es pas bien, pour te remonter le moral ! Uruuu ! commença-t-elle alors à expliquer, à l'aide d'exemples avec sa petite voix joyeuse.

Elle se mit à frotter doucement sa tête contre celle de l'albinos, joues contre joues avec une mine adorable. Cette marqua d'affection continua tout le long des exemples qu'énumérer la brunette, sans que son sourire ne disparaisse de son visage.

Un ami, si t'as besoin de quelque chose, il te le donne ! Uruuu, et si t'as des problèmes, il t'aide ! Et aussi, avec un ami, tu te promène, tu parle avec lui touuuute la journée, à propos de rien, c'est pas important ! Oh, et, uruuu, tu vas à la plage avec, pour jouer dans l'eau à s'éclabousser ! Et puis, un ami, tu peux tout lui dire, il va pas se moquer de toi, alors faut pas avoir peur, hein ! ajouta-t-elle avant de rire à nouveau de manière enfantine mais adorable.

Yaya s'écarta doucement et conclut son explication en accentuant son sourire.

En tout cas, pour moi, c'est ça un ami. Uruuu !

Les petits yeux rubis de Neoko se posèrent l'adolescente aux couettes qui lui adresser toujours ce même visage souriant. Elle ne s'était pas moquée d'elle, à aucun moment. Et puis, maintenant, à l'aide des quelques exemples que la jeune fille avait cité, elle comprenait un peu mieux la définition et le rôle que devait jouer un ami. En somme, c'était quelque chose dont elle avait toujours voulu avoir. Une personne, à ses côtés, qui l'aiderait. C'était ce qu'elle avait toujours demandé. Quelqu'un pour la comprendre, pour lui rendre ses jours meilleurs. Le regard écarlate de la blonde s'illumina soudainement. Yaya lui proposait d'être cette personne. Que pouvait-elle espérer de mieux ? Elle était gentille et avait pris le temps de lui expliquer, preuve qu'elle souhaitait vraiment que cette amitié voit le jour des deux côtés ! Neoko ne put s'empêcher de retenir un sourire, discret mais heureux, apparaître sur ses lèvres à l'attention de son interlocutrice. Lentement, elle leva ses bras et à son tour, mais d'une manière un peu plus douce et contenue, enlaça la brunette.

M-Merci Yaya ! fit-elle, sans préciser s'il s'adressait à l'explication ou à autre chose.

Elle la câlina ainsi, un bref instant, bien que gênée puisqu'elle n'avait pas pour habitude d'être aussi affective que cela. Ses bras lâchèrent la jeune fille. L'albinos mâchouilla alors l'intérieur de sa joue en jouant à nouveau avec une mèche de cheveux, comme à son habitude, regardant le ciel en cherchant ses mots. Non, en fait, les mots, elle les avait, elle cherchait juste la bonne tournure pour les dire. Puis son regard se baissa vers le sable.

S-Si c'est ça un ami pour toi … débuta-t-elle d'une toute petite voix.

Neoko releva alors sa tête vers la jeune fille, avec un sourire un peu plus visible que le premier et un regard empli d'émotions, tant l'important de la trouvaille était énorme pour elle.

… J-J-Je veux bien être ton amie, Yaya-chan ! conclut-elle en essayant d'avoir une voix un peu plus sûre d'elle.

Maintenant qu'elle comprenait le rôle d'un ami, c'était ce qu'elle souhaitait de plus cher au monde à présent.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Lun 30 Juin - 13:36

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


Déjà dans ses bras, Yaya avait senti Neoko se détendre, et en avait fait de même. Lorsqu'elle s'était reculée, le regard qu'elle avait croisé était reconnaissant. Le petit cœur de la brune s'accéléra. Alors, ça voulait dire qu'elle avait réussi ? Elle lui avait fait plaisir ? Elle... allait être son amie ?
Alors qu'elle-même lâchait l'albinos, elle sentit les bras de cette dernière passer autour d'elle pour l'enlacer à son tour. Sans s'en rendre compte, ses propres joues se mirent à rougir pour imiter celles de sa nouvelle amie. Oui, elle était quelque peu surprise, en général, elle était celle qui cherchait les câlins, alors... Mais surtout, au fond, elle était si heureuse à cet instant. Bien évidemment, elle referma ses bras sur Neoko sans rien dire. Son sourire se fit presque mélancolique lorsque la blondine la remercia, mais elle ne pouvait pas le voir, Yaya ayant caché sa tête dans ses cheveux. Ce que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu quelqu'un dans ses bras, et avait été serrée en retour !
Lorsque Neoko se recula, Yaya se redressa à son tour, mais garda ses mains sur les épaules de la jeune fille, comme pour l'empêcher de s'en aller, inconsciemment. Elle semblait à nouveau réfléchir, mais était beaucoup moins hésitante. Elle commença alors :

« S-si c'est ça un ami pour toi... »

Glups. Yaya savait que qui allait suivre. C'était logique. Évident après tout ça. Pourtant elle ne pouvait s'empêcher d'appréhender la suite. On ne savait jamais... Pourtant, elle devait lui faire confiance non ? Un ami ça fait confiance. Oui, elle lui faisait confiance !

« … J-J-Je veux bien être ton amie, Yaya-chan ! »

Cet élan de confiance en elle était trop mignon. Mais Yaya ne le releva pas. Elle la fixa un instant, le visage figé sur son sourire simple, comme si elle était partie. Non, plutôt, comme si elle avait freezé. Elle assimilait ce qu'il venait de se passer. Neoko avait dit oui. Elles étaient amies. Elle avait eu ce qu'elle voulait. C'était bon. Tout était réglé. Elles étaient amies.
Pendant tout ce temps, Yaya s'était retenue, contenue, pour ne pas la faire fuir, la surprendre trop, la mettre mal à l'aise. Mais maintenant, elle n'en avait plus besoin. La joie monta dans son cœur, débordant, s'écoulant jusqu'à ses extrémités. Elle avait une amie ici. Depuis que mama était partie, et pendant tout le temps des procédures judiciaires, elle n'avait pas pu avoir une seule relation amicale avec qui que ce soit. Elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi tout le monde l'avait détesté. Tout ce qu'elle avait fait, c'était pour mama. Qu'est-ce qu'il y avait de mal à ça ? Mais maintenant, elle avait une amie. Elle n'était plus seule ! Oh, elle allait exploser de joie.
Elle prit un léger élan, et sauta sur Neoko, bras tendus. Les deux fillettes se retrouvèrent renversées et allongées sur le sable, la brunette enlaçant sa camarade en riant sans pouvoir s'arrêter. Elle la câlina encore et encore, continuant de rire, puis au bout d'un moment, elle se calma. Yaya soupira, et se releva doucement, plaça sa main derrière sa tête et tira la langue à la manière d'un enfant qui vient d'être pris en train de faire une bêtise, et qui trouve ça drôle.

« Héhé... Désolée. Mais j'étais trop contente. Uruuu ! »

Elle se recula encore un peu, pour laisser Neoko se redresser à son tour, et tourna la tête vers la mer, illuminée par le soleil couchant, et eu un sourire touché. Elle murmura :

« Uruuu... Dis, Neo-chii... Tu ne trouves pas que le paysage est plus joli quand tu le regardes avec un ami ? »





_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Sam 5 Juil - 15:19



Le regard écarlate de la jeune fille à la longue chevelure blonde se posa sur l'interlocutrice de son âge, attendant une réaction de sa part. Celle-ci avait un sourire figé, les yeux posés sur elle, sans rien dire ou ajouter. Neoko se mordit doucement la lèvre inférieure, ses joues rouges redevinrent normales l'espace d'un instant. Est-ce que Yaya allait bien ? Après tout, c'était la brunette qui avait demandé en premier pour devenir amie avec l'adolescente de son âge. Peut-être s'était-elle attendue à une lutte plus acharnée pour obtenir cette amitié tant attendue ? La blonde inclina doucement la tête, prête à appeler sa camarade qui réagit soudainement, sans crier gare, puisqu'elle lui sauta dessus, faisant revenir à grandes enjambées les rougeurs sur le visage de Neoko. Les deux adolescentes tombèrent en arrière sous l'impulsion - et toutes les lois de physiques dont je vous passerai l'explication – dans le sable fin de la plage. Yaya câlina sa nouvelle amie, encore et encore, en riant, joyeuse comme tout. Sa compagne avait un sourire nettement plus visible sur son petit minois. La joie les enveloppa pendant un moment avant de peu à peu s'évaporer au gré des rires de l'une et des sourires calmes de l'autre. Finalement, la jeune fille aux cheveux bruns se releva et eut une petite grimace enfantine avant de s'excuser.

Héhé … Désolée. Mais j'étais trop contente. Uruuu !

Neoko eut un faible, un très faible rire et secoua lentement sa main pour faire comprendre à sa nouvelle amie que ce n'était pas bien grave. La brunette se recula alors lentement et leva la tête vers le ciel, tandis que l'autre jeune fille se redressait progressivement. Elle remit en place quelques mèches de ses longs cheveux blonds et bouclés, les lissant d'un geste de la main. Puis elle se tourna vers Yaya, qui avait un sourire aux lèvres. Mais pas son sourire habituel : celui-là, il semblait plus subtil, plus mature.

Uruuu … Dis, Neo-chii … Tu ne trouves pas que le paysage est plus joli quand tu le regardes avec un ami ?

À cette question, Neoko leva à son tour la tête vers le ciel. Le soleil déclinait dans le firmament coloré, qui bientôt se apparaîtrait sombre pour laisser place à la nuit. Néanmoins, la couleur pourpre et les nuages jaunes orangés donnait un certain charme à ce moment de la journée. Le tout se reflétait sur la mer qui dansait joyeusement avec ses vagues au gré du vent. La blondinette ramena ses genoux contre elle et posa sa tête dessus pour mieux observer le paysage. Soudain, elle réfléchit. Est-ce que l'eau et ses rouleaux ne lui paraissaient pas plus heureux que d'habitude ? Le vent n'était-il pas plus taquin mais aussi adorable ? Un sourire se dessina lentement sur le visage de l'adolescente alors que ce tableau magnifique s'incrustait dans l'iris rouge de ses yeux.

Hum … acquiesça-t-elle lentement.

Elle ferma ses yeux et se laissa retomber en arrière, les bras en croix, commençant à les bouger lentement, faisant de même avec ses jambes. Lorsqu'elle rouvrit ses yeux rubis, l'ambiance, le paysage, tout lui semblait mieux. La beauté des éléments ressortait plus facilement. La découverte de ce monde lui semblait aussi bien plus intéressante sous ce point de vue.

Tu as raison Yaya-chan … C'est magnifique … murmura-t-elle.

Neoko prit une grande inspiration et arrêta de gigoter, se redressant. Elle avait du sable aussi bien dans les cheveux que sur ses vêtements à présent. Elle se retourna lentement. À défaut de neige, dans le sable, elle venait de dessiner les anges que faisaient habituellement les enfants. Elle l'avait fait inconsciemment ce qui lui tira un maigre sourire. Puis lorsqu'elle se tourna vers Yaya, elle ne put s'empêcher de retenir un rire, rire doux et agréable, enfantin et magnifique, celui qu'elle avait contenu depuis si longtemps et qui ne demandait qu'à sortir et à se faire entendre.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Lun 28 Juil - 12:59

 
« uruu ! i met a nice onee-chan ! »


Yaya sourit de marnière nostalgique en continuant de fixer l'horizon. Elle était heureuse que Neoko soit d'accord avec elle. Mais il ne lui fallu pas plus de trois minutes pour se rappeler qu'elle était hyperactive. Elle se releva prestement et sautilla légèrement sur place, fixant toujours le soleil se couchant. Bon, ben, elle ne se baignerait pas avec sa nouvelle amie aujourd'hui, il allait faire nuit. Mais, peut-être qu'elles pourraient revenir un autre jour ? Demain, même ? Oh, mais maintenant qu'elle y pensait, Yaya se mit à douter qu'une chose, et se tourna vers la petite blonde encore assise.

-Dis, Neo-chii, tu aimes te baigner ?

Oui, par ce que, si elle n'aimait pas, elle n'allait pas la forcer à venir s'amuser dans l'eau avec elle. Ce serait dommage, mais elle n'y pouvait rien. De toute façon, il y avait plein d'autre choses que l'on pouvait faire à deux, non ?
La fillette à couettes enfonça ses pieds nu dans le sable encore chaud et tout doux. Hihi, c'était rigolo. Comme elle regardait encore Neoko, elle se dit qu'elle devait avoir du sable dans ses petites chaussures toutes mignonnes.

-Tu sais, tu devrais poser tes chaussures à la plage. En plus c'est rigolo de marcher pieds nus dans le sable.

Elle rit légèrement, mais s'arrêta d'un coup, figée avec sa main encore devant sa bouche, comme un détail venait de la frapper.

Chaussures.

Eh ? Eeeeh ?
La petite fille se mit à regarder frénétiquement autour d'elle.

-Uruu ! Mes chaussures, à moi ! Elles sont où ? Uruuuuuh ! J'ai du les faire tombeeeeer ! Par où je suis venue ?!

Oh oui, il n'y avait bien qu'elle pour ne s'en rendre compte que maintenant. Oh non, il ne fallait pas qu'elle les aient perdues, elle les adoraient celles-là !






[HRP : Ouais c'est court mais... hourra je suis débloquée ! ]

_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko. Mer 6 Aoû - 12:33



Yaya affichait un air calme et détendu, tout en observant l'horizon. Le rire enfantin de Neoko s'éteignit alors, progressivement pour laisser place à un sourire. Son regard carmin se tourna alors vers le paysage. Celui-ci prenait des couleurs ocrées et chaudes, peignant la mer d'une couleur rose très douce, avec quelques reflets dorés. C'était magnifique à voir. La brunette avait raison. Cette image était en plus belle à admirer en sa présence. Mais l'ambiance paisible devint à nouveau pleine de vie. L'adolescente albinos se tourna vers sa camarade qui venait de se relever très rapidement et qui, à présent, sautillait, le regard rivé sur le tableau qu'offrait le coucher de soleil. La nuit était proche. Sa voix enfantine s'éleva alors.

Dis, Neo-chii, tu aimes te baigner ? demanda-t-elle soudainement.

Le regard rougeoyant de Neoko s'emplit de surprise. Puis son attention fut à nouveau happée par la mer, tandis qu'elle réfléchissait à une réponse. D'un point de vue technique, elle adorerait se baigner et nager. Surtout avec sa nouvelle amie. Ce devait être amusant de le faire. Oh oui, elle aimerait bien. Certes, pas maintenant, vu que le soir allait bientôt prendre place. Mais, d'un point de pratique, elle l'ignorait. Ce serait une découverte. Elle ne l'avait jamais fait. Elle ne savait pas nager. Parfois, la jeune fille se plaisait à imaginer les sensations que l'on a lorsqu'on le fait. Sa réflexion continua encore un long moment. Elle mordilla sa joue intérieure, modelant peu à peu, mots après mots, sa réponse. Toutefois, elle ne put lui faire franchir le seuil de sa bouche : Yaya ajouta quelque chose.

Tu sais, tu devrais poser tes chaussures à la plage. En plus c'est rigolo de marcher pieds nus dans le sable.

Ce conseil s'accompagna de l'habituel rire cristallin de la brunette. Le regard de son amie albinos se posa alors sur ses chaussures. La réponse qu'elle avait préparé à propos de la baignade s'envola alors. Et son attention se concentra alors sur ses petites ballerines. Elle n'avait pas tort. Après s'être couchée dans le sable, être tombée, elle devaient être pleines de sable. Alors qu'elle s'apprêtait timidement à suivre ce conseil et enlever ses chaussures, elle fut à nouveau interrompue par l'adolescente. Ce qui eut pour effet de la faire un peu sursauter.

Uruu ! Mes chaussures, à mou ! Elles sont où ? Uruuuuh ! J'ai dû les faire tombeeeeer ! Par où je suis venue ?!

Cette réalisation soudaine ramena Neoko sur Terre. Ses yeux écarlates se baissèrent vers les pieds de Yaya qui étaient cachés par le sable. Il est vrai que maintenant qu'elle le faisait remarquer, la blonde n'avait pas remarqué l'absence de chaussures de Yaya. C'était problématique. Imitant sa camarade, l'adolescente encore assise se mit à regarder les alentours. Elles ne devaient pas être loin. Enfin, quoique. Yaya était plutôt du genre active, elle aurait pu traverser la plage de long en large sans chaussures jusqu'à elle. Voyant l'inquiétude dans les yeux rouges de la brunette, elle s'empressa de la rassurer.

T-T-Tout va bien, Yaya-chan ! N-N-Nous n'avons qu'à les chercher. À deux, on devrait les retrouver … Non ? proposa-t-elle de sa petite voix.

Elle accompagna le tout d'un sourire. Puis elle se redressa pour se percher sur ses deux pieds tandis que son regard parcourait encore le sable.

Tu pourrais me dire à quoi elles ressemblent ? C-C-Ce sera plus facile. Pour les recherches.

Maintenant que Neoko y pensait, elle n'avait pas vraiment d'idée de l'endroit d'où venait la jeune fille aux couettes, pas plus du chemin qu'elle avait pu emprunter. C'était un peu plus contraignant, il fallait bien l'avouer. Après tout, elle avait la tête baissée et lisait alors qu'elle s'était faite abordée par sa camarade. Toutefois, la blondinette s'était installée à peut-être un mètre, voire deux du bord de l'eau. Donc, dans la logique des choses, le passage de Yaya avait dû laissé les traces de pas bien voyantes dans le sable, non ? La petite albinos hocha la tête, comme pour se convaincre que c'était le meilleur moyen de commencer les recherches : retrouver le chemin de la brunette. Elle se tourna alors vers sa camarade, après avoir pris un instant pour bien réfléchir à ce qu'elle allait lui proposer.

Tu … ne te souviens vraiment plus d'où tu venais ? demanda-t-elle doucement. Nous n'avons qu'à … c-c-chercher ton passage dans le sable … Cela p-p-pourrait nous aider à retrouver … ton chemin. Et donc, t-t-tes chaussures.



HRP:
 

_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko.

Revenir en haut Aller en bas

« Uruuu ! I met a nice onee-chan ! » ft Neoko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 03 :: Plage-