AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Lun 30 Juin - 16:49

 
« uruuu ! ma...mama, is that you ? »


Des poissons, des poissons, des jolis poissons ~ Tout partout, il y avait des poissons différents et rigolos. De toute façon, un poisson normal, c'est déjà rigolo. Non, vraiment, vous avez vu leur tête. Leurs yeux sont tellement grand ouverts, on a l'impression qu'ils fixent le monde d'un air ahuri, comme s'ils découvraient tout à l'instant même. 'Oh mon dieu ! Le monde ! … Mais c'est moche !' Et c'est vrai, ça doit être un peu chiant sous l'eau, c'est tout bleu, c'est joli, le bleu, mais tout est tout bleu, alors bon, c'est pas très varié quoi. Et ils ont pas de jeux en plus, ils devaient bien s'ennuyer !
Yaya s'approcha de la vitrine pour mieux les observer dans l'obscurité. Elle remarqua alors quelque chose : soit ils étaient tous seuls, soit ils étaient en bancs. Mais... ils n'avaient jamais vraiment l'air « en famille ». Ils ont pourtant bien une maman et un papa non ? Est-ce qu'ils avaient été abandonnés ? Oui bien est-ce que eux aussi, avaient du accepter de se débrouiller tous seuls, de se détacher de leur maman, pour son bien à elle ? Peut-être... Elle avait lu qu'il était courant, dans le monde animal, que les petits soient laissés de leurs côté très tôt. Peut-être que c'est ce qui aurait dû se passer avec elle. Peut-être mama aurait été mieux.
La petite fille regarda un autre petit poisson passer, puis recula. Pourquoi était-elle venue, au début ? Ah oui, elle s'était faite surprendre par la pluie, et s'était dit qu'attendre ici serait tout aussi bien, cela faisait un moment qu'elle voulait regarder les poissons. Est-ce que ça s'était calmé, maintenant ? L'aquarium était en relativement bon était, il isolait donc bien, alors pas moyen de savoir sans sortir.
Tournant les talons, Yaya regarda le plafond pendant le chemin retour. Les lumières ne marchaient plus, et les néons étaient tout poussiéreux, pour ceux qui n'étaient pas cassés ou volés. Voler un néon. Qu'est-ce qu'on pouvait bien en faire, ici ? Il n'y a pas beaucoup d'autres endroits où les branchés. Est-ce que quelqu'un construisait une discothèque ? Oh, ce serait rigolo. La jeune fille remarqua un poisson qui semblait la suivre derrière la vitre. Oh, ce qu'il avait l'air bête celui-là ! Il était tout rond, les yeux écartés, et la bouche ouverte en un sourire renversé. On avait l'impression qu'on lui avait lobotomisé le cerveau ! Yaya émit un petit rire, et donna une pichenette affective au petit animal, ou du moins, à l'endroit de la vitre derrière lequel il se trouvait, puis retourna la tête devant elle, comme la sortie arrivait.
Ses bras retombèrent lentement le long de son buste, tandis que son sourire, figé sur son visage toute sa vie, baissait doucement, tout doucement, pour disparaître, pour la première fois qu'elle se rappelle. Il y avait une fille à l'entrée, de profil, éclairée par l'extérieur encore gris. L'impensable se produisit. Yaya sentit une larme couler sur le coin de sa joue. Puis une autre. Et encore une autre. Sans s'arrêter. De raides cheveux de jais. Un regard rouge, inflexible, presque triste. Une peau pâle, comme si elle était malade. Ce.. C'était...

« Ma... ma... ? »

La petit fille se remit à pleurer de plus belle, hoquetant. La fille l'avait visiblement entendue et s'était retournée. Elle était bien trop jeune pour être sa mère, bien évidemment, mais elle lui ressemblait tellement que Yaya, en cet instant, perdit tous ses moyens.

« Ma...ma... mama... »

Un pas tremblant. Un autre. Elle avança doucement, puis finit par s'élancer en courant, pour finir par enlacer la personne en face d'elle, enfouissant sa tête dans son pull, pleurant toujours.

« Mama … uuh.. uuugh... Ma... mama ! MAMAAAAAAAAAAA ! »

Pour une personne qui n'avait jamais pleuré de sa vie, c'était bien plus qu'un sanglot. En même temps, la seule personne dont elle avait besoin dans sa vie, elle croyait la tenir ici. Pour elle, sa mère était revenue. Pour elle. Mama l'aimait toujours.



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yukari A. Shûzen


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 16/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Lun 30 Juin - 18:47




FEAT. Yaya
580 MOTS

sky's the limit
La saison des pluies était là, bien présente, mais jamais tu n’aurais pensé qu’elle te tomberait dessus alors que tu parlais tranquillement à une de ces fleurs qui étaient à la lisière de la forêt. Trempée jusqu’aux os, il fallait bien que tu trouves un endroit où t’abriter. D’abord sous un arbre mais ton petit corps trop frêle se mit à trembloter tout seul avec le vent qui se levait. Tu en étais sûre, demain, tu aurai un rhume et peut-être même une légère grippe vu ton système immunitaire actuel. Mais bon, tu t’en fichais, tu connaissais pire comme maladie, et il suffisait de prendre quelques médicaments, beaucoup de repos et tu pourrais retourner te balader.

Mais le plus urgent actuellement était de te trouver un endroit qui te permettrait de rester à l’abri. Te fiant de nouveau à ta marche hasardeuse, tu passas t’arrêter sous un porche. Un endroit fermé était le plus convenable, et tu pouvais toujours retourner chez toi. Mais ça signifiait marcher une vingtaine de minutes sous la pluie et le vent, avec une seule écharpe pour couvrir ton cou, ou même pour te couvrir en général vu que ta jupe et ton chemisier devenu presque transparent par la pluie n’allait plus vraiment te protéger. Alors tu te mis à courir malgré le tremblement constant de tes jambes. Tu tressaillis plusieurs fois, te rattrapant de justesse, ce qui te fit presque sourire.

Puis tu la vis, cette grande entrée sombre d’où venait une lumière bleuté, comme un énorme néon. Tu te précipitas à l’intérieur, essayant comme tu pouvais d’essorer tes affaires et surtout ton écharpe, qui commençait vraiment à peser son poids. Un petit gémissement de peine s’échappa de tes lèvres. C’était bien trop fatiguant d’avoir fait tout ça alors que ça faisait peu de temps que tu étais sur pied.

« Ma... ma... »

Tu te tournas de plus belle en entendant cette toute petite voix. Ca résonnait tellement, même un murmure semblait pouvoir être audible. Et une petite silhouette se détacha de l’environnement. Etait-elle perdue ? Peut-être cherchait-elle sa mère. Tu regardas les alentours mais ne vit personne.

« Ma...ma... mama... Mama … uuh.. uuugh... Ma... mama ! MAMAAAAAAAAAAA ! »

Tu n’eus même pas le temps de réagir qu’elle vint t’enlacer affectueusement, ce qui te fit légèrement trébucher. Mais plus les choses avançaient, moins tu comprenais. Tu comprenais vraiment rien. La seule chose que tu avais saisi, c’est qu’elle t’avait sûrement confondu avec quelqu’un. Sa mère, dans ce cas ? Un sourire de compassion franchit tes lèvres. La pauvre, dans un endroit aussi sombre, ça ne devait pas être facile, surtout qu’elle semblait particulièrement jeune. Alors tu caressa doucement sa tête, la fit lâcher tranquillement et te mis à sa hauteur, plongeant tes yeux dans les siens.

« Qu’est-ce qui ne vas pas ? Tu t’es perdue ? »

Tu souris un peu plus, essayant de la mettre en confiance. Une petite fille dans ce pensionnat, c’était de la folie. Tu te demandais sérieusement qui avait pu l’envoyer ici, dans cet endroit sordide.

« Désolé, mais je crois qu’il y a un malentendu … Allez, sèche tes larmes, tout va bien… »

Un murmure. Tu avais pourtant l’impression de parler particulièrement fort. Après cette pensée, tu sortis un carré de soie immaculé, et recueillit les petites larmes de la brune. La pauvre, ça faisait longtemps que tu avais vu quelqu’un pleurer de cette manière, et ça te laissait un léger pincement au cœur.
code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013

_________________



Yukari, elle chante doucement en #B22222

Ava' par Yuichi-chii, you will make me cry, u know ? Thanks anyway. ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Lun 30 Juin - 19:57

 
« uruuu ! ma...mama, is that you ? »


Yaya peina à calmer ses sanglots, et hoquetait tellement que cela finissait par menacer sa respiration. Elle essaya alors de se concentrer sur celle-ci, s'appuyant sur la chaleur du corps qu'elle serrait dans ses bras pour se calmer, sur cette main qui caressait doucement ses cheveux, comme elle l'avait tant voulu. Inspirer. Expirer. Inspirer. Expirer. Lentement. Comme ça. Inspirer. Expirer. Peu à peu, elle retrouva contenance. Quelques larmes tenaces coulaient toujours, mais elle avait fait face au plus gros de la tempête. Alors que l'autre se baissait à son niveau, elle releva la tête. Ce n'était pas mama. Elle lui ressemblait, mais ce n'était pas elle.
Bien sûr que non. Comment aurait-ce pu être elle ? Elle était heureuse, au paradis, maintenant, pourquoi serait-elle redescendue pour le fardeau qui l'a empêchée d'aller là-bas tout ce temps ? Et, bon dieu, que venait-il de se passer ? Comment avait-elle pu fondre en larmes de la sorte ? Quand bien même il se serait agit de sa mère, mama détestait les pleurs. A quoi pensait-elle ? Oh, c'était évident. Tout au fond d'elle, son seul désir était de retrouver mama, alors, l'instant où elle a aperçu une personne lui ressemblant, elle a préféré s'abandonner à cette illusion, un instant au moins, croire que mama était là. Mais elle était stupide. En plus, elle avait montré à quelqu'un qu'elle pleurait. Non, ça n'allait pas du tout !

« Qu'est-ce qui ne vas pas ? Tu t'es perdue ? »

La voix de la fille était douce. Très douce... Plus douce que celle de mama. Enfin. Il lui semblait qu'au début, au tout début, mama lui parlait comme ça. Où les choses avaient-elles dérapé ? Yaya secoua la tête. Il fallait se ressaisir, en tout cas. Si mama la regardait à cet instant, de là-haut, elle devait être morte de honte ! Et puis, elle devait répondre à cette fille. La petite fille à couettes essaya de reprendre un sourire, comme elle en a toujours. Elle n'aurait su dire si c'était très concluent. Un petit peu. Mais elle peina encore à parler. A la place, elle regarda l'autre lui sourire doucement. Non, ce n'était pas mama. Mais elle était bel et bien la mama que Yaya aurait rêvé avoir.

« Désolé, mais je crois qu’il y a un malentendu … Allez, sèche tes larmes, tout va bien… »

La petite fille renifla pour ravaler les larmes, et elle accueillit avec plaisir l'aide offerte en la présence de ce mouchoir, tout doux. Finalement, elle parvint à avoir à nouveau les yeux secs. Et ce fut tout de suite plus simple d'esquisser un sourire. Elle baissa les yeux, car cette fois, c'était au tour de la gêne d'apparaître pour la première fois de sa vie dans son esprit. Elle s'était vraiment laissée aller. Avait perdu le contrôle. Perdu le contrôle ? Il ne fallait pas que ça se reproduise. Jamais.
Elle plongea son regard dans celui de l'adolescente, sans s'enfuir, cette fois. Elle avait l'air triste, au fond. Comme mama. Mais en surface, à ce moment, elle semblait surtout concernée par Yaya. Elle était gentille... La petite fille aux yeux rougis se racla un peu la gorge pour décoincer ses cordes vocales, et eut finalement un petit rire nerveux.

« Eh... eh eh... Désolée, onee-san... J'étais perdue... dans le passé, je crois. Ou dans ma tête. Pardon de t'avoir sauté dessus. »

Finalement, elle parvint à ressortir un sourire complet. Mais il était teinté d'amertume, et de regret. Ah. Ce qu'elle aurait aimé qu'elle soit mama. N'y avait-il aucun moyen... pour qu'elle le devienne, peut-être ? N'importe quoi... Elle souffla un peu, pour terminer de se calmer. Ce n'était pas le moment de tout gâcher.

« Merci d'avoir été gentille, uruuu... Je m'appelle Yaya. »

Yaya releva ses grands yeux vers elle. Elle voudrait bien savoir comment elle s'appelait, oui, mais après ce qu'il s'était passé, elle était un peu hésitante. Honteuse. Ce... n'était pas vraiment la meilleur des façon de rencontrer quelqu'un... Elle devait avoir l'air bizarre. Est-ce qu'elle la détestait ? Déjà ?



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yukari A. Shûzen


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 16/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Mar 1 Juil - 21:44




FEAT. Yaya
413 MOTS

sky's the limit
Quand ton regard rencontra celui de la fillette, tu avais comme l’impression d’être sondé, l’impression qu’elle voyait la tristesse et le désespoir qui régnait au plus profond de ton être. Un long frisson parcourut ton corps. Etait-il si facile que ça de lire dans ton regard ? Autrefois, tu l’aurais caché. Maintenant, tout t’importait. Après tout, il ne restait plus très longtemps.

« Eh... eh eh... Désolée, onee-san... J'étais perdue... dans le passé, je crois. Ou dans ma tête. Pardon de t'avoir sauté dessus. »

Ton sourire rempli de compassion revint orner tes lèvres. Elle était perdue dans le passé, hein … ? Tu ne connaissais que trop bien cette sensation. C’est ce dans quoi tu vivais constamment. Tu avais beau savoir que ce n’était pas forcément bien, tu le faisais quand même. Tu ne pouvais te séparer d’eux. Loin de là l’idée d’espérer qu’ils soient en vie, mais tu ne voulais pas les oublier. Non, tu avais peur d’oublier. Alors tu vivais parmi eux comme tu le pouvais. Secouant doucement la tête pour lui faire comprendre que ce n’était rien, ton regard était vague, trop plongée dans tes pensées pour vraiment te rendre compte de ce qui se passait, désormais.

« Merci d'avoir été gentille, uruuu... Je m'appelle Yaya. »

Sans le vouloir, tes joues se mirent à rosir. Cela faisait tellement longtemps que tu n’avais entendu ces mots que ton petit cœur fit un bond. Mais tu lui en étais reconnaissante, une nouvelle sensation, un nouveau sentiment avait empli ton corps frêle l’espace d’un instant. Bien assez pour l’assimiler et en ressentir la joie. Tu te mis à caresser doucement ses cheveux, une nouvelle fois, avant de dire avec ton habituel ton, tel un murmure :

« Yaya-chan, eh… ? Je m’appelle Yukari, ravie de te rencontrer… »

Le fait qu’elle t’avait pris pour sa mère te fit doucement rire quand tu aperçus ses cheveux bruns et ses yeux presque marrons, avec une touche de couleur en plus. Jusqu’à ce que tu finisses par comprendre quelque chose. Sa mère ne devait plus être là, ou du moins, pas avec elle si elle disait s’être cru dans le passé. Une pointe de culpabilité naît doucement dans ton regard. Pourquoi les enfants atterrissant ici avaient-ils, en grande partie, une histoire difficile ? C’était trop cruel …

« Tu es venue ici pour t’abriter ? C’est tombé si brusquement dehors, je n’ai pas pu y échapper… », murmuras-tu doucement, suivit d’un petit rire gêné.

code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013

_________________



Yukari, elle chante doucement en #B22222

Ava' par Yuichi-chii, you will make me cry, u know ? Thanks anyway. ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Mer 2 Juil - 8:56

 
« uruuu ! ma...mama, is that you ? »


Yaya frissonna lorsque la jeune femme posa à nouveau sa main dans ses cheveux, pour lui caresser une nouvelle fois la tête. Pas étonnant que les chatons passent leur temps à chercher des caresses comme ça, c'était si agréable... Ça faisait tout chaud au cœur. Ou peut-être était-ce par ce que cette fille ressemblait tant à mama, dans le fond ? Une mama si gentille et qui l'aimait... Elle ressemblait à ça, un peu. Il était normal qu'elle se sente toute bizarre, alors.
Sa voix était si légère. Non, étouffée. Comme si, en fait, elle était partie, loin, loin. C'était pour ça qu'elle avait l'air triste ? Ou bien, est-ce que c'était une autre marque de tristesse ? Elle était si gentille pourtant. Yaya voudrait lui faire plaisir. Est-ce qu'elle aussi, elle voulait aller au paradis ? Elle n'espérait pas. C'était peut-être égoïste de sa part, mais elle n'avait pas envie qu'elle aille là-bas, elle. Enfin, si elle le souhaitait vraiment, Yaya ne dirait pas non. De toute façon, pourquoi elle lui demanderait son avis ? La petite fille oubliait souvent que tout le monde ne s'attachait pas comme elle le faisait.

« Yaya-chan, eh… ? Je m’appelle Yukari, ravie de te rencontrer… »

Yukari... Yuzuki... Ça sonnait presque pareil. Presque. Un peu trop, d'ailleurs. Elle allait vraiment avoir du mal à faire la distinction. Ou alors, peut-être ne voulait-elle pas les différencier ? Oui, c'était possible. Mais au moins, son sourire était revenu. Il s'élargit légèrement pour la remercier. Ah, cela faisait du bien de retrouver cette expression innocente à laquelle on était habitué.

« Tu es venue ici pour t’abriter ? C’est tombé si brusquement dehors, je n’ai pas pu y échapper… »

Oui, maintenant qu'elle y prêtait attention, Yukari-san était toute mouillée dans les cheveux, et sur son écharpe. Yaya, elle, avait eu le temps de sécher, comme elle n'avait été sous l'averse que très peu de temps. Elle remonta sa manche droite, enfonçant sa petite main à l'intérieur, maintenant le tissu comme un gant et, en se hissant sur la pointe de ses pieds, elle alla tapoter la surface des cheveux de son interlocutrice pour essayer d'enlever maladroitement le gros de l'eau. Elle allait attraper froid !
Une fois son œuvre achevée, elle se recula un peu pour contempler la tête de Yukari, un chouilla moins mouillée, et eu un petit rire satisfait. Finalement, elle se retourna, et pointa du bout de l'index les couloirs à la lueur bleuté derrière elles.

« Oui, ça m'a surprise aussi, mais je voulais aussi voir les poissons, uruuu ! »

Avec un sourire amusé, reprenant contenance peu à peu, ou bien s'empêchant juste de trop réfléchir, la petite Yaya prit la main de son aînée et la tira un peu vers elle.

« Ils sont rigolos ! Tu veux les voir... euh... »

Zut. Un peu plus, et elle l'appelait mama. Elle aimerait bien, là n'était pas le problème. Mais... elle n'était pas mama, alors, elle n'allait pas aimer d'être appelée comme ça, non ?

« ...Yukari-san ? »

Étrangement, elle ne pouvait pas l'appeler « onee-san », ni la gratifier d'un titre plus... moins distant. Mais, pour elle, mama était vraiment le surnom qui lui allait. Elle peinait à trouver remplacement.



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yukari A. Shûzen


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 16/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Mer 30 Juil - 22:42




FEAT. Yaya
417 MOTS

sky's the limit
Tu clignas curieusement des yeux quand elle approcha sa manche de ton visage pour te le sécher comme elle le pouvait. Ce geste était si attentionné, si doux. Il t’aurait presque paru irréel si le léger rire qu’elle avait eu ne t’avait pas ramené sur terre. Ton sourire se fit encore plus doux alors que tu la remerciais doucement. Ah, pourquoi une petite fille comme elle devait se retrouver dans un enfer comme celui-ci ? Apparemment, les règles n’avaient pas changés, mais de nouveaux clans s’étaient formés. Mais la Battle restait la même. Cet univers impitoyable ne disparaitra donc jamais …

« Oui, ça m'a surprise aussi, mais je voulais aussi voir les poissons, uruuu ! »

Levant légèrement les yeux, tu aperçus de petites silhouettes nageant dans l’eau turquoise qui éclairait l’endroit. Tu n’avais pas trop fait attention, trop plongé dans tes pensées sombres et incessantes. Bah, tu aurais aimé retrouver ta joie de vivre d’antan. Ta tête était beaucoup moins tourmentée que maintenant, c’était beaucoup plus supportable. Un soupir s’échappa de tes lèvres bleutées par le froid qui avait envahi ton corps, mais tu ne fis pas trop attention. La beauté des lieux avait légèrement captivé ton esprit. Alors tu sentis la petite main de Yaya prendre la tienne. Elle était plus chaude que la tienne, mais elle semblait tout aussi fragile. Une certaine peine t’envahissait mais tu ne voulais pas lui prêter d’attention.

« Ils sont rigolos ! Tu veux les voir... euh... ...Yukari-san ? »

Un léger temps de réaction. Puis un petit rire. On ne t’avait jamais appelé comme ça auparavant, ou bien tu ne t’en souvenais pas, mais ça te faisait tout drôle. Après tout, tu étais la plus petite du groupe, c’était souvent toi qui usait des marques de politesse et encore, tu préférais t’en dispenser, en clamant que tout le monde était de même valeur. Mais savoir que cette fois, la marque était pour toi, tu ne pus t’empêcher de sourire d’un air qui paraissait amusé.

« Ne t’embête pas avec ça, tu peux m’appeler Yukari si tu veux… », murmuras-tu doucement.

T’approchant doucement des grandes vitres qui séparaient l’océan et vous deux, tu posas ta petite main pâle dessus. Puis un poisson vint se poster juste devant, et tu t’amusais bêtement à le faire suivre la trajectoire de ton doigt. C’était idiot mais ça te faisais penser à autre chose, et c’est ce qui comptait, à ce moment-là.

« Alors, quel genre de … Poissons préfères-tu ? »


code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013

_________________



Yukari, elle chante doucement en #B22222

Ava' par Yuichi-chii, you will make me cry, u know ? Thanks anyway. ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yaya Fujii


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 25/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Sam 30 Aoû - 17:54

 
« uruuu ! ma...mama, is that you ? »


Yaya retrouva pour de bon son éternel sourire joyeux lorsque son interlocutrice eut un petit rire. Si elle avait réussi à l'amuser alors qu'elle avait l'air si triste, alors elle était contente. Qui qu'elle soit. La fillette était comme ça. Il fallait dire que son univers mental dépendait grandement de celui des autres. Elle souriait toujours, certes, mais en façade. Elle n'était vraiment heureuse que lorsque les gens qui l'entouraient l'étaient. Elle avait grandi en se préoccupant davantage d'autres personnes que d'elle-même.

« Ne t’embête pas avec ça, tu peux m’appeler Yukari si tu veux… »

La brunette hocha du chef. Elle ferait de son mieux pour ne pas encore avoir la langue qui fourche. Mais elle avait toujours la manie de « personnaliser » les noms des autres. Le problème était qu'elle serait trop tentée de l'appeler mama, alors, elle allait faire avec Yukari pour l'instant. Elle resserra tout de même sa petite main sur celle de son aînée, pour ne pas qu'elle parte.
Elle avait l'air passionnée par la vue des vitres donnant sur les habitants de la mer. Alors elle aussi elle aimait les aquariums ? Peut-être qu'elles pourraient le regarder toutes les deux ? Yaya l'avait déjà fait, mais, lorsque l'on est accompagné, c'est quand même mieux.

« Alors, quel genre de … Poissons préfères-tu ? »

La petite fille à couette eut un sourire enfantin et l'avait suivie en sautillant jusqu'à la vitre la plus proche donnant sur les habitants de la mer, refusant de la lâcher.

« Uruu ! J'adore les poissons avec les épines qui se gonflent comme des ballons quand on leur fait peur en toquant contre la vitre ! Ils sont rigolos. »

Arrivée devant l'étendue de verre elle entreprit de rechercher l'animal en question, et il lui fallut un petit moment pour en repérer un, un peu haut pour elle. Elle se hissa sur la pointe des pieds, et le bout de son index arrivait presque au niveau du poisson. Grr, ce que c'était pas pratique d'être toute petite ! Elle toqua sur la vitre deux fois, et l'épineux sembla sursauter avant de se gonfler d'un coup. Yaya rigola un peu. C'était un peu méchant, mais bon, elle ne cognait pas vraiment contre la vitre non plus, il leur en fallait peu !
Elle se retourna vers son accompagnatrice avec l'expression d'un enfant satisfait, puis pencha la tête de côté.

« Et toi, lesquels tu aimes ? »

Elle avisa sa main sur le verre, et les poissons qui s'y amassaient de l'autre côté.

« Uruu, eux en tout cas ils ont l'air de t'aimer ! »

En même temps, c'était normal, elle était toute douce et gentille. Yaya, elle, elle devait leur faire peur à sauter partout.



_________________

Yaya fredonne en lightcoral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yukari A. Shûzen


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 16/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? » Sam 6 Sep - 9:00




FEAT. Yaya
415 MOTS

sky's the limit
La sourire de la petite fille réchauffait légèrement ton cœur. La voir pleurer quelques instants avant avait failli t’achever, alors ça faisait plaisir de la voir ainsi.

« Uruu ! J'adore les poissons avec les épines qui se gonflent comme des ballons quand on leur fait peur en toquant contre la vitre ! Ils sont rigolos. »

Tu hochais légèrement la tête lorsque tu la vis entreprendre d’en effrayer un. Le fait qu’il se gonfla d’un coup après les efforts de Yaya te fit légèrement sursauter, et sourire aussi. C’était assez amusant de voir ça, surtout que ce n’était pas tous les jours. Tu ne te souvenais même plus qu’il y avait un aquarium ici. Alors que tu te souvenais de la ville, du pensionnat, comme si c’était hier. Alors que non, ça faisait cinq longues années. La forêt lumineuse que tu avais connu n’était qu’un endroit sombre et effrayant désormais, pareil pour l’ancien bâtiment du pensionnat. Tu ne savais quoi penser quand tu le voyais. Trop de souvenirs remontaient, trop de marques avaient disparues. Et lui aussi …
Ce furent les paroles de la brunette qui te ramenèrent sur Terre.

« Et toi, lesquels tu aimes ? Uruu, eux en tout cas ils ont l'air de t'aimer ! »

Tu la regardais un moment, d’un air un peu distrait. C’était étrange, les animaux ressentaient la crainte, la peur, le stress permanent chez l’homme quelques fois, non ? Tu ne comprenais pas pourquoi ils venaient vers toi. Alors tu fis comme Yaya, tu posas doucement ta main sur la grande vitre et ils fusèrent vers elle. Ah, tu te disais bien aussi. En plus, ta main devait faire peur, derrière la vitre. Elle était si blanche, si maigre que ça ne devait pas être rassurant. Un léger rire qui sonnait assez faux s’échappa de tes lèvres.

« Je ne pense pas … J’aime beaucoup les poissons exotiques, mais le poisson scorpion là-bas aussi … D’ailleurs, c’est étrange, il n’est pas dans ces mers-là généralement … »

Tu essayais de réfléchir tant bien que mal, mais rien ne te venait à l’esprit. Après tout, c’était comme ces animaux qui s’échouaient sur des plages où ils ne devraient pas être. Les pauvres, ça ne devait pas être facile … Puis ça te fait tilt. Rien à voir avec ça, mais tu te rappelais du poisson que Yaya disait aimer. Et le fugu, ça se mangeait. Hum …

« Tu as déjà goûté le fugu … ? »

code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013

_________________



Yukari, elle chante doucement en #B22222

Ava' par Yuichi-chii, you will make me cry, u know ? Thanks anyway. ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Uruuu ! Ma..mama, is that you ? »

Revenir en haut Aller en bas

« Uruuu ! Ma..mama, is that you ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 02 :: Aquarium hanté-