AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 1:29

Fenstermacher Sasha Mina




Nom :: Fenstermacher.
Prénom :: Sasha, Mina.
Age :: 16 ans.
Orientation :: Bisexuelle.
Nationalité :: Allemande.
Clan :: West.
Singularité :: Petite, rousse et vulgaire.
Participe à la Battle? :: Oui.
Pseudo :: Asdfghjkl.
Prénom :: Becky.
Age :: 19 ans.
Comment as-tu connu le forum ? :: Top-sites.
Un commentaire ? :: Je suis une licorne.
Code :: Meuh non c'pas creepy :3 - Miyu

I saw my day, I lost my mind.




Physique et caractère
« Ferme-la. » Si tu causes trop, tu ne peux que ramasser les remarques agréables et subtiles de Sasha. Ces petites pics qui te rappellent que t'es rien de plus qu'un humain, un tas de chair et d'os, avec un esprit tordu. Elle est adorable, n'est ce pas ? Elle lève le ton, et tu sais que c'est foutu, tu vas vivre en direct une descente en enfer. Elle va brailler, toujours plus fort, jusqu'à s'en arracher les poumons, pour se faire entendre. Et tu voudras disparaître. Ce caractère de merde. Merci Papa.

Mais Sasha, c'est aussi celle qui a une bande, un peu comme sa maman quand elle était jeune. Traîner avec un grand groupe, une meute, la protéger, la défendre. Même s'il faut cogner, saigner, mordre, jusqu'à en avoir les gencives rouges, jusqu'à avoir des ampoules dans les paumes des mains. Sasha, elle te passe devant si t'es normal, elle te passe dessus si t'es un con qui se la ramène, et elle s'arrête si t'es intéressant. Et tu rejoindras la meute.

Pourtant, elle appartient déjà à une meute, n'est ce pas ? Les West. Elle pensait que c'était parce qu'elle était un peu à côté de la plaque. Mais c'est surtout pour sa mère, en fait, m'voyez. Elle bosse pour le dirlo, cet espèce de toutou fou, qui pense qu'il a des idées de génie, alors que c'est juste un putain de danger public. C'est pour faire bonne impression, et que sa mère n'ait pas de problème. Parce que Sasha ne voudra jamais le reconnaître, mais ouai, sa mère, c'est son Alpha. C'est la seule devant qui elle acceptera de se plier. Alors merde, oui, elle rampera pour celle qui l'a mis au monde, s'il le faut.

Le caractère de son papa. Les traits de sa maman. Crinière rousse, rebelle, sauvage. Y'a encore des gens qui disent que les roux n'ont pas d'âme. Mais ces gens se font botter l'cul par Sasha, no problem. Pourtant, ces cheveux sont un problème existentiel à dompter. Souvent, elle les attache en un chignon fou d'où s'échappent des mèches désordonnées. Les yeux bleus de sa mère. Le côté russe, sans doute. On se demande comment un caillou aussi dur que Sasha peut avoir un regard de Bambi pareil. Un coin de douceur dans cette armure solide.

Sasha, c'est une sorte de petit tank, musclée par les longues heures de sport. Oui, hyperactive, la demoiselle a sans cesse besoin de se dépenser, pour ne pas exploser. C'est un orage qui gronde en elle, et si elle ne le fait pas éclater sur un sac de frappe ou un terrain de basket, elle le fera sur quelqu'un, et ce sera moche, et elle s'en voudra après. Elle a de l'endurance, elle se défend donc bien. Et on a tendance à la sous-estimer. Car voyez-vous, la demoiselle n'est pas bien grande. Elle est même petite. Mais n'allez pas dire que ce qui est petit est mignon, car là encore, vous allez vous en prendre une. Sa taille, c'est son plus gros complexe. Le sujet qui l'énerve par dessus tout.

Pourtant, Sasha, ça reste une fille jolie, garçon manqué, mais elle n'est pas moche. La beauté atypique de sa maman, une fois de plus. Sauvage, indomptable, violente et vulgaire, et pourtant elle reste une jeune fille. Une jeune fille avec des hormones, qui gueule sur tout le monde, certes. Si elle se tenait plus tranquille, et qu'elle arrêtait d'appeler les gens par des noms d'oiseaux, elle serait presque mignonne.  



Histoire


On peut trouver des choses dans la chambre d'une jeune fille. Des biscuits, cachés dans des placards. Des fringales nocturnes. Des paquets de mouchoirs, pour les ruptures amoureuses. Des dictionnaires sur la sexualité. Ou alors un ballon de basket dans un coin, usé. Des baskets de sport, un maillot accroché à un cintre. Des posters de groupes de rock et de métal. Et des feuilles. Des morceaux d'histoire. Un fragment échoué, de souvenirs intimes.

« Maman,

Ma maman. Quand est-ce que tout a commencé ? Toi, tu pourrais me le raconter, maman. Qui a marqué ton joli visage ? Qui étaient ces gens qui appelaient toutes les semaines ? Qui était papa ? Cette lettre, elle t'est destinée. Et pourtant, elle restera cachée. A jamais. Comme l’œil qu'on t'a arraché. On a jamais été douée toi et moi pour se parler, hein ? A survivre, l'une pour l'autre, ensemble. Deux maillons d'une chaîne amputée. Maman. Je te promets, j'ai été heureuse.

J'avais 4 ans. Quand papa a disparu dans sa chambre, pour ne plus jamais en ressortir. Toi, et moi, nous sommes pareilles. Même sang, même chair. C'est en nous. Au fond, tu ne me l'as jamais caché. Tu ne me l'as juste jamais imposé. Pour une gamine comme moi. J'avais quatre ans. Et je t'aimais. J'aimais papa. Je souriais pour que tu puisses sourire aussi. Pour qu'il y ait encore de l'espoir.

J'avais 6 ans. Au fond, on savait, toutes les deux, n'est ce pas ? On ne voulait pas accepter la vérité. Mais on le savait, maman. Que papa ne ressortirait jamais. C'était quelque chose que je ne disais pas. L'espoir. Il était juste dans mes sourires. Mais ils fanaient, comme tout le reste. Comme la santé de papa. Ces crises, qui semaient le chaos. J'entendais tes pas dans votre chambre. Et je savais. Je savais ce qu'il se passait. Mais je fermais les yeux, je serrais mon oreiller, et je le comprimais sur mes oreilles. Pour oublier. Pour espérer. Ou pour pleurer.

J'avais 7 ans. Quand il est mort. C'était dur. Pour nous deux. Je savais comment ça finirait. J'étais lucide. J'avais perdu une partie de mon innocence dans ces mensonges pour me protéger. Mais je ne vous en veux pas. Jamais je ne vous en voudrai. Le silence. Nous n'avons rien dit. C'était comme ça, et les mots ne pourraient pas me ramener mon papa. Tous les enfants de mon âge en avaient un. Sauf moi. J'ai souffert. Mais je t'avais maman, je t'avais. Toutes ces fois, où je me suis levée en pleine nuit à cause des cauchemars, et que je me suis blottie contre toi, dans votre lit. Pour entendre les battements de ton cœur, et pour sentir son odeur.

Nous ne vivions pas dans le luxe, mais qu'est ce qu'on s'en fichait, n'est ce pas ? L'important, c'était de rester ensemble. De survivre ensemble. La meute. Toi. Moi. Quand on me demandait quel métier faisait mon papa, je répondais fièrement que c'était un ange. Et les autres se moquaient. Ils ne comprendront jamais, maman. Ils ne comprendront jamais. Je serrais les dents. Je travaillais dur. Pour avoir ton sourire fier. Ton sourire. Plus expressif que tous les mots doux jamais prononcés.

J'avais 12 ans. Je voulais rejoindre un club. Et j'ai choisi la boxe. Tu n'as pas posé de questions. Maman. Je n'ai jamais voulu te l'avouer. Mais il y avait ce garçon. Alexander. Il jouait tous les samedis sur le terrain de basket. Le genre de type inaccessible pour une fille comme moi, n'est ce pas ? Je m'en foutais. J'ai décidé de me lancer dans le basket. J'ai intégré l'équipe féminine. Et y'a eu ce jour, où les deux équipes se sont retrouvées sur le même terrain. Le jour où ses potes m'ont dévisagé, du haut de mon mètre quarante-cinq. Où j'ai compris que nos regards ne se frôleraient jamais réciproquement.

On s'en fiche, des mecs, hein maman ? Ce sont des imbéciles. Je n'ai pas arrêté le basket pour autant. Je me suis même acharnée. Et je suis bientôt devenue l'une des meilleures de mon équipe. Quand j'ai eu 14 ans, le coach m'a donné le brassard rouge. Tu savais tout ce que ça signifiait pour moi. Oui, j'étais devenue la leadeuse d'une nouvelle meute. La plupart des mecs qui me regardaient comme une brindille chétive et inutile avaient abandonné le basket pour se donner à un nouveau sport : coureurs de jupons. Les mecs à 14 ans, trop d'hormones, maman.

Tu sais, maman. Le mec qui aura le droit de sortir avec moi, il faudra qu'il soit capable de me surpasser. J'veux pas d'une crevette, ou d'un lapin qui veut juste me culbuter. Du coup, ouai, je n'ai jamais embrassé personne, ça craint un peu, d'après les filles. Moi, j'm'en branle, au final. C'est pas un concours d'échange de salive, si ?

Au fait, maman. Tu as toujours crû que Nobody, elle aurait pû te remplacer, ou ce genre de conneries. Hé bien, c'est n'importe quoi. T'as vraiment crû que cette blonde pouvait me servir de substitut maternel ? Elle était pas méchante, ni bête. Mais j'voyais pas bien la différence entre elle et un labrador, en fait. Elle a essayé de me faire un cours d'éducation sexuelle, je pense que tu aurais bien ri. Mais j'aimais bien Arthur, avec ses airs de mec bourru, et tendre à la fois, mais ne voulant pas l'avouer.

Bon, okay. J'ai longtemps pensé que c'était une connerie de partir au Japon. Pour venir ici. (Note personnelle : je le pense encore.) Mais bon, sur le coup, même si ça nous coupait de tout, ça nous coupait aussi de notre passé, de tous ces trucs moches qu'on avait vécus. Notre nouveau départ.

Maman. Ma maman. Je te le promets.
Promis juré qu'on la vivra notre putain d'belle histoire.

Ta fille, Sasha. »





Dernière édition par Sasha M. Fenstermacher le Sam 2 Nov - 2:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 1:50

Bienvenue mademoiselle! ^w^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 7:27

Bienvenue ! o/
Bonne chance pour la suite de ta fiche. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 8:22

Bievenue ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 8:56

FJBGVVVRJJJJJJJJDFNKJNHGGERGERGRKNGREK ! (ceci est un message intelligent.)

Bienvenue ♥
ça me fait plaisir de voir que Sasha a été prise aussi rapidement.
Si tu as une question n'hésite pas à me MPoter ~

Bonne chance pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 10:15

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue.
Fais gaffe, Matry, elle est dangereuse. D:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Méhy Sahal


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Ven 1 Nov - 12:33

Bienvenue o/

_________________
Méhy vous insulte en darkgoldenrod.

Magnifique avatar par Miyuki ! *hug*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Sam 2 Nov - 2:06

MERCI A TOUS POUR VOTRE ACCUEIL. -oh my god, so much feelings. ♥-
Bon voilà, il est tôt ou tard, j'sais plus trop. J'sais juste que j'étais à fond pour écrire l'histoire. Fiche terminée, semble-t-il. Bon, vu l'heure, il est possible que j'ai fait quelques fautes d'étourderies qui piquent les yeux. Du coup, sorry. Et si y'a des modifications à faire, dites le moi. Hihihi. ♥

luv you mum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA Sam 2 Nov - 10:57


T'ES ENFIN VALIDÉE ! CHANCEUSE !




DEVIENS MA FEMME BORDEL !
EPOUSE MOI !
DEVIENS MON AMANTE !
Fais c'que tu veux mais j'te kidnappe et j'te baise, voilà voilà.

T'as assuré, comme une bête ♥ Il est midi, je viens de me lever et mon père est parti acheter à bouffer (car oui, on a rien a bouffer et je veux pas bouffer la souris coincée dans l'enceinte), et j'me suis prise une baffe dans la gueule. Déjà j'ai adoré tes descriptions, mais alors ton histoire. T'as même fais mieux que j'aurais fais.

DONC JE VEUX UN RP TOUT DE SUITE MAINTENANT, DES QUE TU POURRAS OU VOUDRAS D8


En attendant, tu es validée, bienvenue chez les West ma fille .

Tu peux dès à présent recenser ton avatar ici (même si c'est déjà fais, ha ha), demander à ce qu’on t’attribue un guide ici, à faire une demande de RP ici et même créer tes sujets personnels : dossier et portables.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA

Revenir en haut Aller en bas

cette lueur dans ton regard bovin, oh mais c'est mon reflet ▬ SASHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 00 :: Inscription :: Refusées // Mort ✖-