AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT Lun 28 Oct - 22:29

Neoko A. Shinkiseki



Nom :: Shinkiseki.
Prénom :: Neoko ; Ailen.
Âge :: Quinze ans.
Orientation :: Hétérosexuelle.
Nationalité :: Celte-Japonaise.
Clan :: South.
Singularité :: Elle a toujours un livre sous la main.
Participe à la Battle ? :: Non.
Pseudo :: Hm ... En toute originalité, je vais dire Neoko. 8D
Prénom :: Vous aimeriez bien savoir, heiiin ? /PAN/
Âge :: Quinze balais de sorcière, bientôt seize. o/
Comment as-tu connu le forum ? :: Grâce à IW ! \o/ /VROUM VROUM/
Un commentaire ? :: J'adooore le thème. *0*
Code ::Good - ♪

'Cause everybody hurts sometimes …



Physique et caractère
Neoko, c'est une jeune adolescente, pas bien grande pour son âge du haut de ses 150 centimètres. Sa peau est blanche, plutôt pâle, ce qu'on pourrait qualifier de « teint maladif » qui dû à son manque de sommeil et à son 'hypoglycémie. Elle possède de longs cheveux ondulés d'un brun délavé qui tombent en cascade jusqu'en bas de son dos, voir un peu plus bas. Il est rare de les voir attachés. On peut remarquer aussi la présence de deux discrètes mèches grises qui encadrent son visage. La couleur de l'iris de ses yeux est mauve, ce qui est original et spécial. Elle a des traits assez doux et enfantins, accentués par sa petite taille et son visage arrondi. Côté vestimentaire, elle porte le plus souvent des robes afin d'être plus à l'aise et s'habille avec des couleurs pastelles et plutôt froides. La brunette porte souvent des rubans colorés dans ses cheveux. En somme, on pourrait la qualifier de petite poupée en porcelaine. Mais si on y fait attention, on remarquera qu'il est rare de la voir dans des vêtements à manches courtes ou qui découvrent tout simplement des parties de son être. C'est tout simplement pour masquer les cicatrices et autres souvenirs violents de son passé qu'elle n'ose pas montrer : c'est pourquoi elle sèche généralement les cours de sport comme la natation.

Neoko, en dehors de son apparence de poupée, qu'est-ce que c'est ? Une adolescente mélancolique toujours enfermée derrière un livre, toujours concentrée sur sa lecture et qui semble toujours dans son monde à elle, ce monde idyllique qu'elle construit au fil de ses lectures. Cependant, ceci n'est que la surface de l'iceberg. Il faut savoir prendre des pincettes et plonger en profondeur pour véritablement trouver quelque chose. On peut remarquer qu'il est plutôt rare de la voir sourire. De plus, elle possède une large gamme de sourires : les discrets – ceux que l'on remarque à peine mais qui font plaisir -, les sincères – ceux qui vous toucheront ou non -, les faux – ceux qu'elle se forcera à faire, sans doute pour vous faire plaisir -, les tristes – ceux qu'elle fait pour cacher volontairement sa tristesse – et j'en passe. On pourrait croire qu'elle n'est pas du genre à nouer des relations mais ceci n'est qu'une façade : la brunette a juste du mal à aller vers les autres sans un élément déclencheur. Mais quand une discussion se met en place, elle vous parlera volontiers et se montrera bien plus ouverte qu'elle ne pourrait le laisser croire en apparence. Mais en grattant encore un peu, il reste de ce qu'elle est véritablement : une enfant, détruite par son passé, meurtrie par les humains et maudite jusque dans ses rêves. Ce qu'elle a vécu plus jeune l'a usé et elle n'a pas besoin que l'on recommence. C'est pourquoi elle a décidé de rester sur cette île : afin d'oublier son passé, de tout recommencer. Même si, au fond d'elle, une part de sa propre personnalité lui crie de se souvenir et de quitter ce lieu.



Histoire


Neoko. Le livre qui nous conte son histoire commençait un sept février glacial. Dehors, c'était la nuit et malgré l'heure tardive, elle voyait le jour en cette soirée remplie d'amour. Le début de son existence a été commun à celui des autres enfants : elle a appris à parler, elle a appris à marcher … Toujours entourée par ses deux parents. Elle était née dans une famille aux revenus modestes mais dont l'amour et le bonheur semblaient infinis. Oui, semblaient, en effet.

À l'aube de son cinquième anniversaire, cette harmonie se détériora progressivement : le ton montait dans ses deux géniteurs et elle, elle se réfugiait au fond de son lit pour essayer de comprendre pourquoi sa famille se brisait petit à petit. Finalement, ses parents finirent par se séparer : d'abord, ils se partagèrent les tours de garde pour avoir un peu de sa présence mais c'était bien différent. Chez son père, l'atmosphère était lourde et derrière les sourires, on semblait bien un réel manque. Chez sa mère, qui avait gardé la maison dans laquelle Neoko avait grandi, le vide paternel fut vite comblé par la présence d'un autre homme et elle n'était plus enfant unique : en effet, son beau-père avait un fils un peu plus âge qu'elle. Si, au début, les tours de gardes d'une semaine sur deux furent faciles, au bout de quelques mois, ils prirent fin : un après-midi, après l'école, Neoko perdit à jamais la trace de son père. Elle attendit, patiemment devant l'établissement, mais jamais il n'est venu la chercher. Cet événement fut le premier qui marqua la petite fille : elle avait été abandonnée par son père qui l'avait tant aimé et qui avait toujours tenté, malgré sa séparation avec sa femme, de garder le sourire et de le rendre à sa fille.

À partir de ce moment, l'Enfer commença pour la brunette. Premièrement, elle n'aimait pas l'homme qui avait pris, un peu trop vite à son goût, la place de son géniteur. Elle le trouvait faux, aussi bien dans ses actes que dans ses paroles. Mais pour le bonheur de sa mère, elle laissa le sien de côté. Et contrairement à ce qu'on aurait pu penser, elle finit par bien s'entendre avec son demi-frère qui gagna bien vite une place importante dans sa vie : il était toujours partant pour lui remonter le moral et rendre son quotidien meilleur. Cependant, un élément vint marquer de nouveau Neoko. Un jour où elle était malade, son beau-père, fraîchement licencié, avait un peu trop forcé sur les boissons et lorsque la brune chercha à lui parler, il montra une incroyable violence à son égard, aussi bien verbale que physique. Si ce ne fut que ce jour … Mais non. Son beau-père finit par sombrer dans l'alcool et appréciait ce nouveau passe-temps. Ce calvaire de maltraitance dura un long moment. Trois ans. Ajouter à cela, le fait que Neoko développa un problème d'hypoglycémie qui la fragilisa considérablement. Bien que consciente de son quotidien, la jeune fille n'osait parler ou protester. Son demi-frère découvrit bien vite, avec horreur, ce qu'elle subissait mais même lui ne pouvait rien y faire. Finalement, tout bascula le jour où la brunette eut décidé d'agir comme l'enfant qu'elle était et de se plaindre à sa mère.

Cherchant la réconfort auprès de sa génitrice, elle n'y trouva rien d'autre que du rejet. Elle ne croyait pas sa fille, elle la traita de menteuse. Et c'en fut trop pour Neoko. Usée par ce monde, elle fit la pire chose qu'une enfant de huit ans puisse faire : commettre un homicide. D'abord contre sa mère. Puis contre son beau-père. Bien sûr, ses actes furent vite rapportés auprès des polices qui se saisirent aussitôt de l'affaire … pour arrêter la mauvaise personne. Puisque le demi-frère de la jeune fille prit tout de suite sa défense et s'accusa lui-même du meurtre des deux adultes, envers et contre tous. Et malgré les plaintes, les cris, personne n'en vint à soupçonner Neoko, bien trop jeune et fragile à leurs yeux. Sous ses yeux remplis de larmes, on embarqua purement et simplement, le seul être qui durant toutes ses années l'avait réellement aimé, l'avait réellement protégé … Elle fut envoyée en hôpital psychiatrique où elle y passa un long moment à cause des événements. Elle en ressortit en tant que jeune adolescente, brisée. Qui revoyait encore, malgré les années, la sentence tombait sur celui qui l'avait protégé et le sourire, le sourire presque heureux qu'il lui avait lancé avant de sortir de la salle. Avant que la porte ne se referme à jamais sur son être et que ne s'élève un cri de désespoir.

On la plaça en orphelinat, puis en famille d'accueil. Mais même entourée d'être qui semblait l'aimer, elle se sentait terriblement seule. C'est ainsi que lui vint le goût de la lecture. Pour oublier ce sentiment de culpabilité qui la rongeait. Pour essayer d'oublier le visage de celui-ci qui l'avait sauvé. C'était égoïste mais c'était pour son bien. Le monde que lui offrait les livres était neutre et semblait bien meilleur que celui dans lequel elle vivait. De plus, malgré la thérapie qu'elle avait suivit en hôpital psychiatrique pour se reconstruire, elle se sentait vide ou plutôt incomplète. Comme s'il manquait des morceaux. Morceaux que les livres arrivaient à combler avec leur univers. Bien sûr, au début, elle avait essayé de retrouver son demi-frère, de savoir ce qu'il était devenu. Mais c'était bien trop dur et sa famille d'accueil ne lui en laissait pas le droit. Alors Neoko se referma sur elle-même, rongée par un sentiment de culpabilité, par sa maladie et par son passé qui ne cessait de la hanter.

Et finalement, du jour au lendemain, elle se retrouva là-bas. Pour tourner la page et écrire une nouvelle histoire. Là-bas. Où elle était sûre de pouvoir s'isoler de la méchanceté et de la cruauté des humains. Là-bas. Où elle pouvait commencer à vivre sans aucuns regrets.

Aucuns ? Vraiment ? Seul l'avenir pourra en décider.


Morte en sautant du haut du toit de l'école.
Son passé n'a cessé de la hanter et son sentiment de culpabilité s'est accroît de jour en jour jusqu'à la détruire mentalement. Elle a préféré en finir avec ce sentiment en se punissant de la manière la plus radicale : le suicide.



Dernière édition par Neoko A. Shinkiseki le Mer 18 Juin - 20:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT Lun 28 Oct - 22:54

Bienvenuuuuuuuuuue ♥ *3*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Méhy Sahal


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT Lun 28 Oct - 22:59

Bienvenue o/

Code validé au passage ~

_________________
Méhy vous insulte en darkgoldenrod.

Magnifique avatar par Miyuki ! *hug*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT Mar 29 Oct - 0:01

Merci, merci. \o/
Heureuse d'être à nouveau parmi vous. 8D

Edit : Et voilà, présentation complétée. /o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT Mar 29 Oct - 0:10


T'ES ENFIN VALIDÉ ! CHANCEUX !




Notre premier bonbon rose est validé, félicitation et bienvenue chez les South. ♥

Tu peux dès à présent recenser ton avatar ici, demander à ce qu’on t’attribue un guide ici, à faire une demande de RP ici et même créer tes sujets personnels : dossier et portables.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT

Revenir en haut Aller en bas

I'm just a Child of Misfortune. ♦ Neoko // MORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 00 :: Inscription :: Refusées // Mort ✖-