AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I like food. {fini} // mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: I like food. {fini} // mort Mer 23 Oct - 15:09

Miyuki Hanataway



Nom :: Hanataway
Prénom :: Miyuki Hito
Age :: 28/01/1997
Orientation :: Bi' mais il n'en n'a pas conscience. /o/
Nationalité :: Américo-japonaise
Clan ::
Singularité :: Les cornes (ce sont des fausses hein) et une loooongue langue). En tatouage: le code barre avec les chiffres 000666 derrière l'oreille. Et pour les piercings voyez par vous-même.
Battle :: nop
Pseudo :: Blair ou Shieki!
Prénom :: Emma
Age :: 16 ans ^w^
Comment as-tu connu le forum ? :: J'en suis la fondatrice depuis 3 versions, BITCH.
Un commentaire ? :: Merci à toutes d'avoir aidé à la construction de cette version et merci aux membres qui suivront, je vous aime. ♥
Code :: YOLO.

Non, il y a toujours un espoir, un jour le mien viendra.



Physique et caractère

Description physique :


Comment ça une fille? Je vois juste un jeune homme avec de longs cheveux bleus foncés avec des mèches blanches lui arrivant au creux des reins et une frange à mèches roses et bleus. Vous allez pas me dire que ce sont les cornes qu'il s'est fait en s'emmaillotant des cheveux avec des bandages qui vont faire dire que c'est une fille? Normalement les roploplos c'est sur le torse, pas la tête! Ah, et vous fiez pas à ses grands yeux tout violet à la limite du radioactif, ils sont entouré de grands cils mais ça ne veut rien dire! Vous pensez franchement qu'une douce et belle créature respirant la féminité va s'amuser à transformer ses oreilles en hérisson? C'est comme ses piercings là, on appelle ça des lowbret ou je sais pas quoi? Même le collier à piques autour du cou est tout sauf féminin. Vous laissez pas non plus avoir par les mitaines rayées rose et noir, les ongles peinturés en noires ou les espèces de bagues et autre breloques sur ses bras. C'est une RUSE. Mais... c'est vrai qu'il à un corps fin pour un mec et j'en vois pas beaucoup se promener en uniforme d'écolière, c'est peut-être un mec cosplayé ou pervers? Aucune jeune fille n'oserait porter l'uniforme de son école avec des baskets blanches à lacets rose et des collants dépareillé bleu, rose et DÉCHIRÉS. Mais si vous voulez vérifier, regardez sous sa jupe, sait on jamais...


Description mentale :

Euh Miyuki c'est... un (pas très) gros dur à cuir (du tout), il aime... les câlins violents, être malmené et... s'habiller en fille.

Oui bon, je vais argumenter un peu quand même...  

Alors en faite, Miyuki il est très serviable, voir trop serviable. Il se plaint jamais (ou presque), à toujours un sourire plaqué sur le visage. Il pleure que si on l'y autorise ou si il s'est fait mal (en tombant par exemple)(ou qu'il est tout seul sans camarade autour de lui) ce qui arrive souvent parce qu'il est très maladroit. Du coup, il se fait souvent sermonner et battre par ses camarades, il est très faible, ne sait pas se défendre et encore moins se rebeller! - oui je sais, ça vous choque vu son physique, je vous donne un cookie par m'excuser -

Reprenons, à force d'avoir goûté à la douleur le jeune homme y a... prit goût. Même si il en a vraiment honte c'est devenu un petit masochiste du coup il n'a plus tellement peur de se faire taper, par contre il ne fait pas exprès de s'attirer les foudres de ses camarades, ça c'est vraiment de la maladresse. Il est aussi très bavard, mais genre VRAIMENT très bavard, surtout si on lui parle du Directeur alors là on l'a perdu dans ce cas. Et il stresse souvent pour un rien, il a souvent peur de faire quelque chose de travers du coup il se met la pression, du coup il pleure et oui... De plus le petit est très naïf, il est très prévenant avec ses camarades. Le pauvre est tellement pur que si il se trouve dans une douche remplit de mâles et qu'on lui demande de ramasser la savonnette il le fera sans hésiter, tout content de rendre service...



Histoire


Miyu' c'est une bonne personne. Il est naïf oui mais pas bête mais ça personne ne le voit. On ne le voit que comme une personne faible à cause de sa constitution physique si féminine.
Dès l'école il se faisait chahuter par ses camarades rien de bien méchant hein, à l'époque il n'avait pas de piercings et ne s'habillait pas comme une fille mais il avait déjà des cheveux longs et une stature de petite fille. Il était en quelque sorte différent des autres gamins et vous savez comme c'est à cet âge là, ça mâche pas ses mots. Du coup, il avait souvent droit à des remarques pas forcément sympathiques, pas forcément complètement pensées non plus mais assez bien placées pour faire mal. En plus de ça, il était le chouchou des profs.  Souvent, en regardant dans les  yeux des adultes on pouvait voir une lueur malsaine à l'égard de l'enfant. Lui n'y faisait pas attention, les adultes le dorlottaient, lui faisaient des câlins, il se sentait aimer même si parfois les câlins devenaient bizarres. L'enfant n'avait aucune connaissance du mal... triste innocence.
Quand les parents de Miyuki apprirent que le maître faisait de attouchements sur leur fils - une parent d'élève l'avait surprit avec Miyuki sur les genoux ... - ils furent d'abord horrifiés, comment avait-on pu faire ça à leur fils?! Mais d'ailleurs, ce fils ne se conduisait pas comme tel. Il s'amusait à prendre les vêtements de sa petite soeur et les essayer, se maquillait, mettait du vernis... en parlant de la petite soeur, celle-ci était 100% féminine, mais comme son frère l'était autant qu'elle à la maison, elle préférait l'appeller Onee-chan plutôt qu'Onii-chan (soit Grande soeur au lieu de Grand frère) ce qui stressait encore plus les parents, notamment le père qui a la naissance de miyuki s'attendait à pouvoir jouer au foot vec son gamin et non à la barbie.
Ce genre de passion peut commune chez les petits garçons de son âge lui valut un aller simple dans une école privée pour garçons, afin de faire revenir cette testorène oubliée en chemin, de sa primaire au collège. Là-bas, les regrds malsains continuaient, les chahutements avec et souvent on retrouvait Miyuki enfermé dans un casier, un vestiaire et torse nu. Le garçon était très pudique, complexé par son corps si maigre, il se surprenait souvent d'ailleurs à se cacher la poitrine comme une fille même si il n'en n'avait pas.
Croyant que ses camarades le maltraitait à cause de son manque de force, le garçon se mit à travailler son image devenant un client régulier du pierceur du coin, il s'affirma dans son style en passant par le visual kei -même si ce n'était pas sa musique favorite - puis carrément en se travestissant. Il adopta au final un look androgyne punk qui lui permit d'être tranquille jusqu'à la fin du collège. Tout ces changements, les parents n'en surent rien, se contentant de payer avec la goldcard familiale. Oui, notre Miyu' est issu d'une famille aisée, voyez la tâche sociale sur ce tableau si blanc, si parfait à présent?
Après un petit moment, les brimades reprirent, plus violentes que jamais. On le traitait de gay, masochiste, soumis. Lui bien sur ne comprenait pas cette haine qu'on lui inspirait, visiblement il était différent des autres fils à papa. Cette période fut noire pour le garçon en pleine adolescence, sans support affectif et amical. Malgré sa gentillesse et sa générosité à toute épreuve, le garçon ne s'était jamais fait accepter d'un groupe car trop efféminé, trop gentil, trop bizarre. Enfin, sauf une fois. Un garçon le prit à l'écart, Miyuki l'avait remarqué depuis la rentrée, ce garçon était très mignon mais aussi très populaire en dehors du collège. On l'invitait souvent à des soirées, les filles étaient à ses pieds. Même si Miyuki ne ressentais pas de l'amour à proprement parler il avait de l'attirance pour ce garçon qui souvent surprenait ses regards pleins d'attentes. Notre androgyne était tout de même heureux qu'on vienne enfin lui parler sans méchanceté, il écouta le garçon jusqu'au bout,  lorsqu'il eu terminé, Miyuki prit conscience que son camarade était en train de lui faire une déclaratio. Jamais il n'y pensé qu'un jour quelqu'un viendrait lui avouer ses sentiments, encore moins un garçon, surtout ce garçon qui faisait partie de ceux le brimant le plus! Notre américain était aux anges et répondit positivement à la déclaration du jeune homme.
" tu veux bien m'embrasser Miyuki?" cette phrase, demandée si brusquement le surprit mais il n'en fit rien, se contentant de pencher sa tête vers son "petit ami" en fermant doucement les yeux, " c'est comme dans les films!" se dit-il mais au moment il aurait dut toucher les lèvres de son "amoureux" un liqueur glacé se répandit sur ses épaules. Le jeune homme glapit de surprise, on venait de lui balancer un seau glacé et pleins d'immondices. Le pauvre tournant la tête vers son compagnon comprit à son sourire que ceci n'était qu'une mise en scène, rien de plus qu'une mauvaise blague.
Cet épisode assez tragique pour notre adolescent le ferma complètement  à ses camarades, il ne chercha même plus le contact, subissant comme une poupée vide toutes les tortures de ses camarades.
Toutes ces remarques lui valurent des cicatrices sur les poignets quand celui-ci prit conscience de l'antipathie de ses camarades. Des cicatrices, des dépressions mais pas de tentatives de suicide.
" Non, il y a toujours un espoir, un jour le mien viendra. " était la phrase fétiche que le garçon se passait en boucle dans la tête pour tenir bon jusqu'à la fin du collège. Pour oublier sa solitude il se plongea dans les études, devenant très vite un brillant élève ce qui lui attira encore bien des remarques désagréables.
Maintenant, comment notre petit androgyne a-t-il connut IC? Eh bien, ses parents plus désespérés que jamais ont trouvé un petit papier, une annonce plus exactement. Celle-ci promettait monts et merveilles avec un cadre de rêve, une école d'élite, des aides psychologiques avec des aménagements adaptés et un job à la clé dans les meilleures entreprises qu'il soit (vous allez me dire "mais pourquoi le papa de Miyuki ne l’embauchait pas directement?" parce que c'était la honte de la famille bien sûr! ) bref le rêve pour tout parents désespérés. Du coup, Miyuki atterri à IC. Il fut accueillit par le directeur lui-même, celui-ci était intrigué par notre personnage punk. Il y eu des atomes crochus et pour la première fois, Miyuki eut enfin le sentiment d'être apprécié par son interlocuteur. De ce fait, il voulut à tout prix se rapprocher du Directeur, cet homme qui lui avait ouvert les portes d'un paradis terrestre où nul ne l'avait encore jugé sur son apparence, ses goûts.
Bien sur ce paradis comportait quelques passages noirs dans le règlement officiel, comme la Battle, une population criminelle avec un casier judiciaire bien remplit qui composait à 85% l'île mais ça, Miyuki s'en fichait tant qu'il pouvait rester auprès de son "bienfaiteur" comme il l'appelle.



//



Mort dans une bagarre, à 3 contre 1, sachant que Miyu' est loin d'être une bête de combat...
Raison de la bagarre: intolérance et homophobie, bah oui parce que se rendre compte que la minette toute mignonne qu'on aimerait se faire au p'tit déj' est en fait un mec avec un zgeg bah ça la fout mal quand t'as déjà le chapiteau de dressé et que tu te revendique 100% hétéro.
Revenir en haut Aller en bas

I like food. {fini} // mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 00 :: Inscription :: Refusées // Mort ✖-