AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So Dim 20 Juil - 23:31



Noir. C'est la seule et unique couleur dans laquelle la chambre de Neoko était profondément ancrée dans cette nuit bien avancée. La pièce était modestement meublée : un bureau, parfaitement rangé sur lequel étaient disposées diverses piles de papier ou de cahier ; une armoire close contenant certainement le peu d'affaires que la jeune fille avait pu emmener ; une commode en bois dont les tiroirs ne contenaient rien de plus que du vide ; une bibliothèque avec des étagères remplies à craquer d'ouvrages ; d'innombrables tours de livres s'élevaient à différents endroits de la chambre, certaines menaçant par quelques vacillements de s'écrouler à cause leur hauteur. Et au milieu de ce capharnaüm, un lit. Un lit où Neoko ne cessait de se tourner et de se retourner, incapable de trouver une position confortable pour trouver le sommeil. Un premier soupir lui échappe. Ses deux yeux rouges se posèrent sur le plafond. Elle les plissa afin de mieux voir les lattes qui le composaient. Soixante-dix-sept. Il y en avaient soixante-dix-sept. C'est lors d'une insomnie comme celle-ci que l'albinos, désespérée, les avait soigneusement comptées, espérant trouver le sommeil. Ce fût vain. Un deuxième soupir se fait entendre. L'adolescente se tourna en direction de sa fenêtre. À l'extérieur, tout était calme. Le sombre ciel avait revêtu sa parure étoilée comme à son habitude. Neoko était persuadée qu'il n'y avait pas de vent tellement tout semblait figé. Son regard changea de cible : la vue de la nuit commençait à la déprimer quand il lui était impossible de trouver le sommeil. Son esprit était embrumé par trop de pensées. Entre les souvenirs, les craintes et les rêveries, elle n'avait qu'une envie : éteindre son cerveau et dormir. Impossible, malheureusement. Tandis que la blondinette était plongée dans ses réflexions, ce regard écarlate continuait sa route. Finalement, il s'arrêta sur un objet anodin posé à côté de son oreiller. Il fallut cependant quelques secondes à l'adolescente avant qu'elle ne remarque qu'elle observait son propre téléphone. Il était en charge. La main la plus proche de l'appareil se souleva lourdement et retomba sur celui-là. D'un geste mécanique, elle souleva le clapet : la lumière de l'écran força Neoko à plisser à nouveau les yeux en grimaçant. Il était inscrit sur le cadran numérique qu'il était actuellement deux heures et demie. Cette information persuada l'adolescente qu'elle ne dormirait pas avant un long moment. Un troisième soupir résonne dans la pièce. Elle referma le clapet de son portable et le laissa retomber sur le matelas. Elle changea de position et s'installa sur le dos. Rebonjour le plafond. Elle ferma ses yeux.

Noir. Toujours cette couleur qui apparaissait lorsque les paupières se refermaient lentement, cachant son iris rouge. C'était lors de ce genre d'actions que la blondinette visualisait bien mieux ses propres pensées. Elles lui encombraient tellement l'esprit. Notamment les souvenirs. Ceux qui avaient le bon goût de la mélancolie. Ceux qui lui redonnaient des maigres sourires à leur évocation. Ceux qui respiraient les rires de l'enfance. Et puis ceux qui la laissaient avec un gouffre énorme. C'étaient les pires. Elle ne les aimaient pas. Et pourtant, c'était les plus présents dans sa tête. Elle avait besoin de les évacuer, de temps en temps. Lorsqu'elle sortit de sa petite rétrospective, elle ignorait si l'heure avait grandement avancé. La sensation de fatigue ne venait toujours pas, à son plus grand malheur. Un quatrième soupir ricoche sur les murs. Neoko rouvrit une énième fois ses yeux. Toujours ce plafond, il n'avait pas bougé. Cette réflexion lui tira une grimace. Est-ce que sa réaction aurait été la même s'il avait mystérieusement changé de place ? Si par exemple, le sol avait été interverti avec lui ? L'idiotie improbable tira un sourire à l'albinos. Elle se tourna à nouveau du côté de son portable. Si, au moins, elle pouvait s'occuper, au lieu de perdre ses précieuses heures à ne rien faire. Cependant, il y avait d'autres personnes qu'elle dans cette partie du dortoir. Et elles, elles dormaient à point fermé. Ce serait un cruel manque de respect que de faire trop de bruit. Elle se mordit la lèvre inférieure. Et ne tenant plus, elle repoussa les couvertures. Lentement, l'adolescente aux longs cheveux blonds se redressa sur son matelas et posa un pied au sol. Heureusement, il ne craqua pas. Elle se leva avec la plus grande lenteur et traversa sa chambre, évitant habilement les tours de livres, pour rejoindre sa fenêtre. Peut-être que regarder ciel l'aiderait à trouver le sommeil ? Cette pensée venait en parfaite contradiction avec la peine qu'elle avait ressenti à sa vue plus tôt. Son regard rouge se leva et observa les étoiles qui dansaient, à des années lumières au-dessus de sa tête. Elle reconnut quelques constellations qui brillaient ici et là. Et avec leur découverte, sa douce voix récitait des phrases mille fois entendues dans sa tête. Une voix. C'était ça, qui lui manquait. Une idée germa soudain dans son esprit. Il est vrai que de nombreuses personnes dormaient actuellement. Mais Neoko en connaissait une qui était encore éveillée à cette heure-là !

Blanc. Cette couleur aveugla la jeune fille, l'espace d'un instant. Elle se gifla mentalement de ne pas penser à baisser la luminosité de l'écran. Le curseur passa rapidement à sa liste de contact. Puis elle pianota sur son clavier. Une fois fini, elle relut ce qu'elle venait d'écrire.

To : Nee-san.
Subject : Damn cold night.

'Soir Nee-san.
Je doute que tu dormes encore à cette heure-ci.
Je n'arrive pas à dormir.
Je pense que j'ai besoin de parler, un peu.

Neoko relut plusieurs fois son message. Elle hésita un long moment à l'envoyer. Peut-être allait-elle la déranger ? Ce qui n'était pas son attention première. Elle rajouta une ligne.

J'espère ne pas déranger.

Après une dernière relecture, elle appuya sur le bouton pour envoyer son message. La gêne commença à la prendre de toute part. Est-ce qu'elle avait bien fait ? Et si jamais elle dérangeait son aînée ? Elle laissa retomber son portable sur le matelas, et, bien trop embarrassée, laissa son visage se cacher sur son oreiller, alors que d'autres pensées venaient fourmiller dans son esprit.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.


Dernière édition par Neoko N. Hanahoshi le Mar 22 Juil - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
So L. Atsuki


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 18/07/2014

MessageSujet: Re: It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So Lun 21 Juil - 14:36

Une longue nuit


Et j'écrase cette cigarette sur le rebord de ma fenêtre. La nuit commence à se faire longue et ennuyeuse. L'effet de mon dernier joint est en train de se dissiper, il est temps d'en fumer un autre. Je fouille dans mes affaires, et dépose un paquet de feuilles, des cigarettes et un pochon de beuh. Je prends un plateau qui était posé dans un coin de mon studio.

Après avoir roulé mon bob, je m’apprête à l'allumer quand l'écran de mon téléphone s'illumine. Qui peut bien m'envoyer un message à cette heure ? Je le saisis et regarde l'écran. C'est ma petite Neoko qui m'envoi un texto. Elle me dit :  

" 'Soir Nee-san.
Je doute que tu dormes encore à cette heure-ci.
Je n'arrive pas à dormir.
Je pense que j'ai besoin de parler, un peu.
J'espère ne pas déranger.
"

Comme si elle pouvait me déranger en pleine nuit. Mon pouce effleure la zone de texte et le deuxième se joint à lui pour répondre.

" B'soir ma petite puce, effectivement je ne dors pas ; et tu es loin de me déranger. J'allais m'allumer un z'der tu veux me rejoindre sur le toit pour qu'on parle ? "

Je prends une veste qui était étalée pas loin et prends mes affaires. Direction le toit, et même si elle ne me rejoint pas, c'est toujours agréable d'aller fumer là bas. Je prends mes clés et ferme à double tour mon petit studio. Joint sur l'oreille, j'enfile ma veste et me dirige vers le toit.

Pas un rat, il n'y a absolument personne sur le toit à 2h du matin passé. Je m'installe sur un des rebords, joint dans une main briquet dans l'autre et attends un peu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So Mar 22 Juil - 19:16



Le visage de Neoko était passé de plonger dans son oreiller à coller au matelas, le coussin molle au-dessus du crâne tandis que des milliers d'informations fourmillaient dans son esprit, ne lui laissant aucune seconde de répit. Déjà qu'il était embrouillé par des centaines de pensées d'habitude, son cerveau avait pris la peine de rajouter celles qui ne venaient qu'avec la gêne et qui se répétaient sans cesse, formant une ronde qui ne pouvait s'arrêter de tourner dans sa tête. Et si jamais, par le plus grand miracle du monde, son aînée était en train de dormir enfin paisiblement ? De ce fait, et si l'albinos l'avait réveillée, qu'elle serait sa réaction ? Tandis que son esprit lui passait un interrogatoire digne des plus grands films policiers, le portable se mit à vibrer. Il fallut un moment à la jeune adolescente avant qu'elle ne s'en rende compte. Lentement, elle se redressa avec son oreiller sur la tête ce qui lui donnait un air ridicule. Elle tendit la main vers son téléphone et ouvrit le clapet, tandis que l'écran prenait soin d'illuminer brièvement la pièce. Elle avait reçu une réponse ! Elle s'empressa de l'ouvrir.

From : Nee-san.
Re : Damn cold night.

B'soir ma petite puce, effectivement je ne dors pas ; et tu es loin de me déranger.
J'allais m'allumer un z'der tu veux me rejoindre sur le toit pour qu'on parle ?

Un sixième et dernier soupir tourbillonne dans la chambre. Mais celui-ci, il exprimait le soulagement. Un faible et heureux sourire se forma sur les lèvres de Neoko. Elle aimait bien la manière dont la blonde lui parlait. C'était rassurant et plein d'affection. L'attention avec laquelle l'albinos aurait aimé grandir. Ses pensées se confondirent un instant dans sa tête qu'elle secoua vivement pour les chasser. Elle pianota rapidement le clavier de son portable pour répondre rapidement.

To : Nee-san.
Re : Damn cold night.

Je suis en chemin !

Comme à son habitude, elle relut plusieurs fois son message avant de finalement l'envoyer. Elle referma aussitôt le clapet. L'adolescente jeta un coup rapide dans la chambre à nouveau plonger dans le noir. Puis, elle avança de quelques pas, évitant avec une certaine grâce de faire tomber ses tours de livres. Une fois face à son armoire, elle ouvrit une des portes qui grinça et se saisit du premier gilet sur lequel elle tomba. C'était une simple mesure de précaution. Il ne devait pas faire si froid que cela dehors. Mais avec sa condition physique, elle préférait se méfier un peu. Elle le revêtit et glissa son cellulaire dans l'une des poches. Elle referma l'armoire et rebroussa doucement chemin jusqu'à son lit : là, elle se saisit de ses clefs posées en évidence sur sa table de nuit. Après un dernier coup d’œil à la pièce endormie, Neoko en sortit, verrouilla la porte et se mit en marche jusqu'au toit.

La blondinette longea le couloir des dortoirs et prit aussitôt la direction des escaliers. Sa cadence était lente afin de ne pas faire trop de bruits dans les couloirs. Les élèves n'étaient généralement pas autorisés à circuler dans l'établissement à la nuit tombée. Bien sûr, personne ne respectait cette règle. Mais la jeune fille préférait tout de même faire attention : tous les surveillants n'étaient pas comme sa grande sœur de substitution. Elle monta une à une les marches interminables et une fois face à la porte qui menait au toit, elle inspira un bon coup avant de la pousser.

La première chose que vit Neoko fut le ciel étoilé. Contrairement à ce qu'elle avait pu imaginer, il y avait tout de même un peu de vent qui faisait bouger les branches des arbres environnants. Elle rajusta son gilet et le ferma. Après être restée quelques secondes en admiration devant la vue des constellations dansantes dans le firmament assombri, la blondinette baissa les yeux. Son regard écarlate se posa sur So, qui se trouvait quelques mètres plus loin, près d'un des rebords. L'albinos leva doucement une de ses mains et lui adressa un petit signe pour montrer sa présence.

Nee-san ! fit-elle d'une petite voix qui s'entendit pourtant très bien.

Après avoir faire remarquer son arrivée, elle abaissa sa main et rejoignit de quelques enjambées la surveillante. So était assise, tranquillement, s'apprêtant à se rouler un joint. Au premier coup d'oeil, il était difficile d'imaginer que cette blonde faisait parti du personnel de l'établissement. Et pourtant … Neoko lui décocha un maigre sourire.


_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So

Revenir en haut Aller en bas

It's the only color that remains inside my heart ♦ Feat So

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 01 :: Toit-