AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yuichi Takakura


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2014

MessageSujet: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Mer 18 Juin - 23:38


takakura yuichi

nom ▬ takakura
prénom ▬ yuichi
âge ▬ 17 ans
orientation ▬ bisexuel (qui fait de son mieux pour rester désintéressé)
nationalité ▬ japonaise
clan ▬ north
singularité ▬ il a les cheveux assez clairs pour un japonais mais sinon, plus banal que lui, tu meurs
participe à la battle ? ▬ non
pseudo ▬ aki' ; oxymore ; clavioli
prénom ▬ haha
âge ▬ 17 ans, 18 en octobre *pleure*
comment as-tu connu le forum ? ▬ haha, me souviens plus, je suis là depuis la nuit des temps, euké
un commentaire ? ▬ rawr
code ▬ C'est bon ~! [Méhy]

spotlight shining, it's all about us


physique & caractère

•• PHYSIQUE ; T'as rien pour toi, Yuichi. 172 cm, 60 kg, dans la norme, ni trop petit, ni trop grand, ni trop maigre, ni trop musclé ou trop gras. Banalité affligeante dans tes traits réguliers de ton visage, tes yeux noisette rieurs et tes cheveux châtains désordonnés. Banalité affligeante dans tes membres fins, ta silhouette souple et ton pas décontracté. T'as pas la prestance des mannequins dans les magazines, ni l'élégance d'une star de cinéma. T'as pas l'assurance posée des grands artistes, ni l'aura d'un sportif. Rien.
Finalement, on pourrait presque dire que ton charme réside dans ta normalité. Parce qu'au milieu de ces gens déprimés, fades, usés par la vie, ces gens qui pensent toujours être les plus malheureux, qui se feraient presque des concours de tristesse entre eux pour le prouver, toi, tu brilles, tu te démarques. Il y a ceux qui gardent toujours les mêmes expressions faciales et tu fais pas partie de ceux-là. Ton visage, ton corps est bien plus expressif, on lit en toi comme dans un livre ouvert et à ce qu'il paraît, c'est rafraîchissant de voir quelqu'un d'aussi spontané.
Ceci diiiiit, je vois pas trop ce que je pourrais dire de plus sur ton physique - enfin merde, tu fais iech à être banal aussi, j'aurais dû te changer en bishô, tu pues, sale truc - DONC PASSONS AU CARACTÈRE QUE JE PUISSE TARTINER.

•• CARACTÈRE ; Banalité affligeante que- NON. Haha. Oui, mais non. J'aurais beaaaucoup préféré que tu sois banal parce que vu comme t'es, là, maintenant, euh, wala quoi.
Certes, tu es simpliste (etaussitrèssimplet), tu n'aimes pas vraiment te prendre la tête et tu restes toi-même, tu as horreur de te faire passer pour quelqu'un que tu n'es pas. Et ce, en partie parce que tu es le pire menteur du monde. Ce qui n'est absolument pas pratique quand tu oublies de faire tes devoirs (et ça arrive souvent, remercie-moi pour ta VDM). Faut dire, t'es teeeeellement cramé : quand tu mens, tu te mets à bégayer et à rougir, genre le croisement méga louche entre une tomate, un piment et un disque rayé. (super classe Yuichi)
Dans la même veine, notons que tu es spontané. Peut-être trop. Tu parles souvent sans réfléchir et en plus, tu parles trop. T'es même plus un moulin à paroles à ce niveau-là, t'es une mitraillette (NO RAGE LES NOOBS, ADMIREZ LE SKILL). Et bien sûr, comme tous les cons : tu t'en rends pas compte. Ouiiii, parce que soyons francs, t'es un peu (très beaucoup) con, tu mets souvent un certain temps à enregistrer tout ce qu'on te dit. La faute à pas de chance, t'es à la fois inculte (ne jamais te poser de questions, JAMAIS) et très distrait ("je disais donc qu'on devr- OH UN PAPILLON"). (super productiiiif)
Tu restes tout de même assez agréable de compagnie (ou admirablement chiant, ça dépend du point de vue). "La vie est belle, pourquoi se la gâcher ?", c'est ce que tu te dis souvent et on devine très facilement par là que t'es un insupportable indécrottable optimiste. Ça va pas aujourd'hui ? Ça ira mieux demain ! Tu cherches toujours à voir les choses du bon côté, à dédramatiser les situations (et ça fait chier, laisse-nous nous plaindre un peu, tu veux ? /paf) et aux emo les plus récalcitrants, tu offres ton sourire 1000 watts sponsorisé par Colgate.
Par conséquent (ouais t'as vu, on dirait qu'il y a pas de transition mais je suis si fabulous qu'en vrai, si), tu es quelqu'un de sociable, tu vas facilement vers les autres, en particulier vers ceux qui sont esseulés. Parce que t'es vraiment con-con-niais sur les bords, un neuneu bonne poire de première. Il suffit de faire semblant de pleurnicher devant toi et bam, c'est bon, tu deviens l'esclave de cette personne (mais c'est pas possible d'être aussi con ?!). Oui, parfaitement, tu te fais avoir très facilement et après, tu pleurniches dans ton coin quand ça te revient dans la face.
Tu le fais souvent, ça, tiens. T'es beaucoup plus sensible que t'en as l'air (vous savez, le genre à chialer devant un random soap opera en mode "ouiiiiin, poukwa john a largué sabrinaaaaaa l'amour c'est trop triste, snif") et tu te retrouves parfois à chouiner un peu pour une petite remarque de rien du tout (SI QUE C'EST VIRIL).
Oui, d'ailleurs, parlons-en de virilité. Si l'on suit la définition donnée par la société alors NON, et je suis désolée de te l'apprendre, mais tu n'es paaas viril, mon petit Yuichi. Très viril trait que l'arachnophobie (bon c'est pas ta faute si ces longues pattes poilues te font flipper ta race, j'avoue) (c'est la mienne et je trouve ça très drôle). Et puis aussi, t'as un côté pile électrique qui n'est pas sans rappeler les fangirls les plus passionnées et il t'arrive de hurler comme une fillette devant des films d'horreur (devant tous les films d'horreur en fait) (pas de discrimination). T'es également un pacifiste non-violent certifié (et puis de toute façon, même si tu provoquais une baston, c'est toi qui te prendrait une raclée parce que t'es nul, voilà) doublé d'un grand gamin, que ce soit dans ton humour ou dans ton attitude ("NAN JE VEUX PAS PERDRE, PERDRE C'EST POUR LES FAIBLES"). On pourra aussi relever ta maladresse qui t'attire la pitié d'a peu près tout le monde et le courroux de ceux qui restent (deux pieds et mains gauches bonjour, une gaffe par phrase, admirez la maîtrise).
Et enfin. Le clou du spectacle (ou de ton cercueil, je te descends depuis tout à l'heure, genre, pas gentiment) (mais on t'aime quand même) (oopas). T'es juste le plus pire (oui c'est français) des cœurs d'artichaut de cette planète. Non pas que tu ressembles à ce légume absolument dégueulasse et heureusement pour toi d'ailleurs, t'es juste capable de tomber amoureux d'absolument n'importe qui pour des raisons qualifiables de- sans aucune raison en fait. Très très intelligent ça. Ta vie est un manga shoujo et tu ne peux absolument rien y faire.
ET REGARDEZ MA SUPER TRANSITION POPOPOOOOOH YEAAAH, on passe à l'histoire ! /camion


histoire

i.
En fait, j'aimerais bien utiliser la flemme comme excuse et dire que t'as juste eu une vie banale avant d'atterrir aussi sauf qu'on me le pardonnera pas et ça serait un peuuuu stupide. Donc je vais juste tartiner pour ne rien dire (ça veut pas dire que je t'aime pas, mon fils, hein) (c'est juste que t'es un loser, y a tellement rien à dire sur toi).
T'as eu une enfance banale. Est-ce que c'est vraiment la peine d'en parler ? Encore une fois : peut-être. De nos jours, les parents divorcent énormément, les enfants sont délaissés, parfois maltraités, physiquement ou psychologiquement. Mais toi, tu as eu de la chance. Tu n'as forcément eu tout ce que tu voulais non plus mais t'avais une famille aimante, attentionnée et ça, c'est déjà quelque chose d'assez énorme comparé aux autres pensionnaires. Une enfance heureuse, entouré par tes parents et tes amis, tu n'avais pas vraiment de raisons de t'en plaindre, t'en étais content après tout. (y a intérêt) (déjà que j'ai fait l'effort de pas pourrir ton enfance comme j'ai pourri celle de tous mes personnages avant toi) (estime-toi plus heureux que dans une pub LCL, euké)

ii.
Là où ça coince un peu (parce que contrairement à ce que tu crois, la vie n'est pas comme dans Sailor Moon) (c'est dommage d'ailleurs, j'aurais payé beaucoup pour te voir gueuler que tu puniras les méchants West au nom de la lune), c'est que t'avais usé tout ton quota de chance annuel (ou peut-être même de toute ta vie) pour avoir une enfance potable, c'est un peu con. Du coup, quand t'es tombé amoureux, et bah ... t'as failé. Explication : y avait cette fille dans ta classe, en 5e année de primaire (pour les gentils lecteurs incultes qui savent rien qui sentent très très bon, ça correspond à 10-11 ans). J'ai la flemme d'aller sur Wikipédia parcourir la liste des prénoms japonais féminins donc on va la garder anonyme (si c'est pas triste d'avoir ton premier amour réduit à l'état de "la fille qui t'a rejeté quand t'étais gosse et qui t'a fait pleurer pendant un mois"). Toujours était-il que cette fille, contrairement à toi, avait des qualités : elle était gentille, intelligente, belle, bref, une parfaite Mary Sue et comme tu avais (et as toujours) très mauvais goût, t'avais pas su lui résister (LE NUUUUL).
Du coup, t'essayais de lui plaire autant que tu pouvais, tu faisais tout ce qu'elle te demandait (t'es vraiment trop con), t'essayais de passer le plus de temps possible en sa compagnie (pot de colle), tu lui faisais des compliments, voilà (quelle imagination en matière de techniques de drague). Tout ça pour cette réponse :
▬ Mais arrête de me stalker comme ça, t'es vraiment dégoûtant !
Voilà. Je serais bien allée faire un tour sur un site de bruitages juste pour insérer un bruit de verre brisé à cet instant de ton histoire, mais je suis pas payée pour ça, tu m'excuseras (et puis de toute façon, t'es sensé être occupé à chouiner en disant que la vie, c'est nul).
Après ça, disons que tu étais quand même pas mal dégoûté et tu as terminé ta primaire sans autres événements notables, et je ne raconterai rien là-dessus parce que ça me branche pas de faire comme Zola et de tartiner 10 pages Word sur la couleur de tes chaussettes.

iii.
Et puis t'es entré au collège et tu as fait connaissance avec Fille-Anonyme-2 (parce que j'ai toujours la flemme d'ouvrir Wikipédia, wala). Comme je manque singulièrement d'imagination en matière de développement amoureux, je vais avoir recours au deus ex machina et dire que t'as eu THE coup de foudre pour elle. Par contre, cette fois, t'as pas vraiment osé la coller. Bah oui. T'avais pas envie de te refaire rejeter. Non, t'essayais de t'y prendre moins maladroitement, plus subtilement. Non pas qu'il y ait beaucoup eu beaucoup de progrès en un an, surtout que tu n'avais pas eu d'autres expériences entretemps, mais il y avait quand même une petite amélioration et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Au fil du temps, vous vous êtes attachés l'un à l'autre, au point d'en être quasiment inséparables et même si ça dégoulinait de niaiserie, que vos camarades s'empressaient de se moquer de vous dans la plus grande immaturité, ça ne t'empêchait pas d'avoir aimé ces jours et de les chérir encore aujourd'hui. Parce que tes efforts avaient quand même fini par payer et vous étiez sortis ensemble pendant toute la durée du collège.
Bien sûr, c'était pas le parfait amour. Vous vous êtes engueulés, réconciliés, vous aviez ri, vous aviez pleuré mais honnêtement ? Ça avait goût de soleil, ça avait goût de bonheur et tu étais sûr, sûr et certain que tu n'avais besoin de rien d'autre. Mais je vais encore tout casser, en te rappelant que ton quota de chance est épuisé et que par conséquent, toutes les bonnes choses ont une fin. Son père a été muté dans une autre ville : un meilleur salaire, de meilleures conditions de vie, comment refuser ? Elle est partie, elle t'a promis de revenir, vous avez pleuré, beaucoup, en grande partie parce que vous n'alliez avoir aucun moyen de vous joindre : elle n'avait pas de téléphone portable, ses parents jugeant que ce serait mauvais pour ses études et avec le déménagement, elle n'aurait pas Internet. Vous vous êtes séparés, en jurant de ne pas vous oublier, de toujours vous aimer, des phrases de gosses, naïves, pleines d'espoir.
Tu l'as attendue longtemps.

iv.
Les années ont passé, t'es passé au lycée et tout se passait plutôt bien, t'avais des amis, tous très attachants, t'aimais passer du temps avec eux, même si t'avais un peu mal, même si tu te sentais un peu coupable de t'amuser autant sans elle. Tu y pensais encore et tu l'attendais, même si une partie de toi se résignait à l'idée qu'elle ait pu t'oublier.
Et puis, il y a eu ça. T'étais en 2e année de lycée à ce moment-là, lorsqu'il a décidé de faire le premier pas. Vous étiez amis depuis que vous étiez entrés au lycée, vous étiez dans la même classe, vous traîniez souvent ensemble mais tu n'avais jamais envisagé qu'il puisse t'aimer, jamais. Mais lorsqu'il vint te le dire, te l'avouer, t'as pas su dire non, t'étais trop honnête, tu pouvais pas te mentir, il t'était pas complètement indifférent et ça faisait mal, parce qu'il y avait aussi elle et ton cœur se déchirait à l'idée de devoir choisir et il s'est brisé en deux lorsque tu lui as dit oui.
Et cet arrière-goût de culpabilité dans les baisers échangés dans des salles de classe vides, dans les brefs contacts volés aux yeux des autres, il restait, s'attardait, s'éternisait. Explosa lorsque le destin te joua un nouveau tour, le pire de tous. Tellement cliché, tellement prévisible. Mais qui faisait tellement mal.
Il ne pleuvait pas, ce jour-là, contrairement à ce qu'on montre dans les films. Non, il faisait grand soleil et quelque part, c'était peut-être encore plus déprimant. Elle était là, devant chez toi, elle t'attendait, elle avait promis, elle courut vers toi, mais il était avec toi et tout, tout, tout s'effondra lorsque ses lèvres se posèrent sur les tiennes et ça faisait mal, t'en avais tellement envie, mais ça faisait mal. Et la culpabilité, douce-amère sur ta langue incapable de formuler un mot, lorsqu'il te frappa, lorsqu'elle riposta, lorsqu'ils s'affrontèrent, tout ça à cause de toi et tu te sentais horrible, t'avais envie de vomir et encore une fois, tu te retrouvas seul, à recoller maladroitement les fragments de ton cœur que t'avais piétiné tout seul.

v.
Et t'avais besoin de partir loin, de fuir. T'avais besoin d'oublier, de te reconstruire. La réponse fut Infinite Code, un pensionnat assez réputé : il était situé sur une île et c'était juste parfait, parfait pour toi parce que tu voulais, tu désirais cette sensation, celle d'être coupée du reste du monde. Coupée d'elle, coupée de lui.
Seulement voilà : malchance un jour, malchance toujours. Il avait fallu que tu tombes sur le seul établissement au monde qui accueillait des criminels et les faisait combattre entre eux. Criminels, certes, ils n'en restaient pas moins humains et connaître l'existence de la Battle t'horrifiait. Les uns te traitaient d'idiots, sous prétexte qu'ils n'avaient que ce qu'ils méritaient. Les autres faisaient de même, mais cette fois parce que t'avais des idéaux encore trop naïfs. Ça t'était égal.
Rester coincé ici ? Très peu pour toi. Les laisser s'entretuer ? Certainement pas.


_________________

#DEB887 •• I realize for the first time that I've lost what has been in my heart until now, How much you supported me, How much you made me smile. That I'd lost them was too much to consider, Even though I struggled so desperately to reach out to them and take them back. But like the wind, they slipped through my fingers, Looking as though they would reach me, but did not.


Dernière édition par Yuichi Takakura le Jeu 19 Juin - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jahnell A. Strauss


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois. o/

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 8:26

:'D

Re bienvenue mon frère \o/

_________________
Ask.me de Jah' o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 9:27

Rawr !
It means I love you in dinosaur.
*fuit*

_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Méhy Sahal


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide ::

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 10:18

Re bienvenue o/

Je lis ta présentation puis j'édite ~!

EDIT : Ahah, j'suis con j'avais pas vu que l'histoire était en cours.

Enfin, bref, pour l'instant j'aime bien, ça me fait un peu rire :'D

Bonne chance pour la suite ~!

_________________
Méhy vous insulte en darkgoldenrod.

Magnifique avatar par Miyuki ! *hug*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yukari A. Shûzen


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 16/06/2014

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: /

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 11:20


doooooh y u so cute yuichi
répands ta kawaiitude sur le monde pour qu'il devienne rose et fluffy *kidnappe*

_________________



Yukari, elle chante doucement en #B22222

Ava' par Yuichi-chii, you will make me cry, u know ? Thanks anyway. ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hakai N. Ongakû


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 21
Localisation : DTC

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide :: Jin K. Levi

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 16:09

En fait, on trouve toujours pire que soi.
Bienvenido 8D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichi Takakura


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2014

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Jeu 19 Juin - 22:10

Merci tout le monde ♥
Bon. Euh. Sinon, j'ai fini ! /o/
En vrai, je voulais écrire un truc court. Et finalement, ça a triplé de longueur sans que je sache trop comment, malgré toutes les ellipses et les imprécisions que j'ai laissé, j'espère que ça sera pas trop chiant à lire, pardon. ; ;

_________________

#DEB887 •• I realize for the first time that I've lost what has been in my heart until now, How much you supported me, How much you made me smile. That I'd lost them was too much to consider, Even though I struggled so desperately to reach out to them and take them back. But like the wind, they slipped through my fingers, Looking as though they would reach me, but did not.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neoko N. Hanahoshi


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Localisation : En train d'observer les étoiles

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide :: Nope

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 8:50

Sache-le, je dois être un monstre sans coeur mais je me suis marrée du début à la fin. *fuit*

_________________

Neoko looks at the stars in the crimson sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Jung


Voir le profil de l'utilisateur http://infinitecode.forumactif.org
Messages : 106
Date d'inscription : 13/10/2013

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide ::

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 12:41

Un idéaliste, ça va être rigolo! 8D

(je rigole si il arrive un soulever tout le peuple et faire un coup d'Etat sur l'île t'vois :'D )

_________________

O.M.D je suis le directeur de cette bande déchets?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichi Takakura


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2014

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 14:17

@Neoko : C'est bien, onii-chan est fier de toi. uwu

@Maman : Non mais si jamais il arrive à faire un coup d'Etat, tout ce qu'il fera, c'est imposer les pizza au menu du pensionnat et l'utilisation de canards en plastique en décoration dans les douches, il sert à rien ce mec. D: *sort*

_________________

#DEB887 •• I realize for the first time that I've lost what has been in my heart until now, How much you supported me, How much you made me smile. That I'd lost them was too much to consider, Even though I struggled so desperately to reach out to them and take them back. But like the wind, they slipped through my fingers, Looking as though they would reach me, but did not.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Jung


Voir le profil de l'utilisateur http://infinitecode.forumactif.org
Messages : 106
Date d'inscription : 13/10/2013

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide ::

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 15:08

Mais ce sera quand même drôleuh 8D

_________________

O.M.D je suis le directeur de cette bande déchets?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hakai N. Ongakû


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 21
Localisation : DTC

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Oui
Guide :: Jin K. Levi

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 17:36

Le code couleur de Yuichi commence par "deb", comme "débile", c'est voulu ou purement fortuit ? 8D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichi Takakura


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2014

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 18:20

VOULU. TOTALEMENT. VOULU. (non, complètement fortuit en fait, j'avais même pas remarqué :'D)

_________________

#DEB887 •• I realize for the first time that I've lost what has been in my heart until now, How much you supported me, How much you made me smile. That I'd lost them was too much to consider, Even though I struggled so desperately to reach out to them and take them back. But like the wind, they slipped through my fingers, Looking as though they would reach me, but did not.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Min Jung


Voir le profil de l'utilisateur http://infinitecode.forumactif.org
Messages : 106
Date d'inscription : 13/10/2013

Feuille de personnage
Participe à la Battle :: Non
Guide ::

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Ven 20 Juin - 20:00

Pilouh pilouh, ton inscription est check à 100% ? °v°

_________________

O.M.D je suis le directeur de cette bande déchets?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichi Takakura


Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2014

MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape » Dim 22 Juin - 21:23

Vui ! o/
Par contre, je risque de pas être active tout de suite, je suis malade en ce moment et plutôt HS. ; ;

_________________

#DEB887 •• I realize for the first time that I've lost what has been in my heart until now, How much you supported me, How much you made me smile. That I'd lost them was too much to consider, Even though I struggled so desperately to reach out to them and take them back. But like the wind, they slipped through my fingers, Looking as though they would reach me, but did not.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape »

Revenir en haut Aller en bas

« yuichi .:. all i ever wanted was an in-between to escape »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infinite Code :: Zone 00 :: Inscription :: Validées ♪-